/news/society
Navigation

Une Saguenéenne née à Val-Jalbert célèbre son 100e anniversaire

Coup d'oeil sur cet article

 SAGUENAY – Une des dernières personnes toujours vivantes à avoir résidé au village de Val-Jalbert, au Lac-Saint-Jean, devenu fantôme en 1927 à la suite de la fermeture du moulin à pulpe, célèbre son 100e anniversaire. 

 «Je suis bien contente, mais je n’aurais jamais pensé avoir 100 ans un jour», a confié Marthe Harvey, qui vit maintenant à la Résidence du Fjord dans l’arrondissement de Chicoutimi, à Saguenay. 

 «Je ne pensais pas me rendre là», a-t-elle ajouté. 

 Les yeux de Marthe Harvey s’illuminent lorsqu’elle parle du village où elle est née. Val-Jalbert a été fondé en 1901, mais s’est éteint 26 ans plus tard en raison de la fermeture du moulin à pulpe de bois. 

 «Je me souviens de Val-Jalbert, a raconté Mme Harvey. J’avais 7 ou 8 ans quand je suis partie de Val-Jalbert et que je suis arrivée à Chicoutimi. J’ai trouvé ça dur parce qu’à Val-Jalbert, j’allais au couvent, mais à Chicoutimi, j’allais à la petite école.» 

 Marthe Harvey est retournée à de nombreuses reprises dans son village natal avec ses neveux et nièces, Val-Jalbert étant devenu un site historique couru. La maison où elle a habité y est toujours. 

 Cette nouvelle centenaire est aussi la tante de l’ancien député libéral de Roberval, Gaston Blackburn.