/sports/ski
Navigation

Philippe Langevin: sur le podium à 17 ans

Philippe Langevin: sur le podium à 17 ans
Capture d'écran, Twitter

Coup d'oeil sur cet article

Après sa 10e place obtenue à la Coupe du monde de Stubai, en Autriche, en novembre dernier, le jeune Philippe Langevin savait qu’il avait les capacités de finir parmi les meilleurs au monde en ski acrobatique slopestyle. Il était toutefois loin de se douter qu’à sa deuxième Coupe du monde de la saison, et après seulement un an et demi sur le circuit, il allait monter sur le premier podium de sa carrière.

«Je suis totalement surpris, a dit le médaillé d’argent de l’épreuve du jour présentée à Font-Romeu, en France. Je n’avais aucune idée que j’allais finir sur le podium et je suis trop content! Je n’en reviens juste pas!»

Provisoirement deuxième après sa première descente en finale grâce à un pointage de 87,63, la nervosité ne s’est pas fait plus sentir qu’à l’habitude lorsqu’est venu le temps d’effectuer sa seconde descente. L’athlète de 17 ans a même été en mesure d’améliorer sa note (90,27 points) et de conserver son classement.

«Pour vrai, dès que j’ai appris que j’étais en finale, je n’avais presque plus de stress, a indiqué Langevin. Je voulais juste avoir du fun. J’ai atterri la première descente, alors j’étais déjà super content et pour la deuxième, je me suis dit que je voulais tout simplement améliorer ma descente et c’est ce que j’ai réussi.»

Le Québécois n’a été devancé que par l’Américain Alexander Hall (92,11 points) sur le podium. Le Suisse Andri Ragettli (89,06 points) a terminé troisième. Langevin avait par ailleurs terminé troisième de sa vague de qualifications plus tôt samedi.

Plus confiant

Après avoir connu une première saison sur le circuit de la Coupe du monde marquée par des hauts et des bas l’année dernière, Langevin a redoublé d’efforts cet été afin d’améliorer sa constance. Il croit d’ailleurs que sa rapide ascension sur le circuit est due à une meilleure solidité sur ses skis et à l’augmentation de son niveau de confiance.

«Je me suis pris un entraîneur tout l’été et quand je suis arrivé sur mes skis à la fin de l’été, j’ai tout de suite vu la différence, a-t-il expliqué. J’étais déjà plus solide et plus constant. Je pense que c’est vraiment ça qui a changé comparativement à l’année dernière, je suis beaucoup plus solide sur mes skis. Aussi, je suis plus confiant parce que je sais à quoi m’attendre des Coupes du monde.»

En plus de vouloir faire des résultats plus constants, Langevin avait pour objectif de se démarquer cette saison, et cette fin de semaine spécialement, afin d’obtenir son billet pour les Mondiaux qui auront lieu en Utah, au début du mois de février. Gageons qu’avec cette médaille d’argent, il aura réussi à se faire valoir.

«D’après moi, oui. J’espère du moins!» a conclu le skieur de Mont-Tremblant.

Du côté de l’épreuve féminine, Kim Lamarre, de Lac-Beauport, n’a finalement pas pris part à la compétition remportée par la Suisse Sarah Hoefflin (78,52 points).