/news/consumer
Navigation

Ils ont séduit Apple et Amazon

Des Lévisiens spécialisés dans la modélisation du corps humain veulent révolutionner le commerce en ligne

TechMed 3D
Photo Courtoisie Les responsables de TechMed 3D n’ont pas été déçus de leur première présence au CES de Las Vegas, qui leur a permis d’échanger avec des représentants de firmes importantes, notamment Apple et Amazon. Sur la photo, Mathieu Lalumiere, vice-président des opérations, fait la démonstration de l’application 3D Fit Me, qui permet de modéliser et de mesurer le corps humain.

Coup d'oeil sur cet article

Dans une mer de 4500 exposants, une entreprise lévisienne de quinze employés a réussi l’exploit d’attirer à son kiosque les géants Apple et Amazon, la semaine dernière, au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le plus grand rendez-vous mondial de l’innovation technologique.

Basée dans le secteur de Saint-Nicolas, TechMed 3D a présenté au CES son application 3D Fit Me, qui permet, à l’aide d’un scanneur ou d’un petit capteur fixé à un iPad, de modéliser certaines parties du corps humain avec une grande facilité.

Après s’être fait connaître dans le domaine des orthèses et des prothèses, l’entreprise du chemin Olivier souhaite maintenant s’attaquer au marché de la vente en ligne.

Alors que la firme tenait pour la première fois un kiosque au CES, son président fondateur de la firme, Michel Babin, a été approché par des représentants d’Apple et d’Amazon, rien de moins. « C’était complètement inattendu », lance-t-il.

« C’est très particulier parce qu’on est quand même une petite entreprise avec une idée, avec une vision. Que des gens de ces organisations-là se déplacent pour venir nous voir et nous poser des questions, c’est quand même assez intéressant. Ça veut dire qu’on s’en va dans la bonne direction. »

Potentiel « énorme »

« Visiblement, ils [Apple et Amazon] les avaient tracés jusque là. C’est plutôt positif », s’enthousiasme elle aussi Alexandra Masson, directrice à l’innovation chez Québec International, qui a accompagné une délégation de huit entreprises de la région de Québec au CES.

Michel Babin s’empresse de préciser que les échanges avec les deux mastodontes du Web en sont « aux premiers balbutiements », que rien n’est signé.

Il dit néanmoins comprendre leur intérêt. Reste que « le fait d’avoir Amazon qui vient et qui amène un potentiel énorme, ne serait-ce qu’un premier contact avec quelqu’un de chez eux, c’est déjà super important », souligne Mme Masson.

Une solution aux coûteux retours

TechMed 3D affirme pouvoir apporter une solution aux nombreux retours qui coûtent « très, très cher » aux marchands comme Amazon, qui vendent des articles comme des chaussures, qu’il est impossible d’essayer avant d’acheter.

L’homme d’affaires pense que les systèmes de numérisation du corps humain sont voués à se démocratiser dans le grand public et qu’un jour « les gens vont vouloir se faire “digitaliser” » afin de simplifier leurs achats en ligne.

Les téléphones intelligents, affublés d’une pomme ou pas, pourraient en être dotés d’ici quelques années, avance-t-il.

Déjà, TechMed 3D a noué un partenariat avec la compagnie de patins CCM, qui utilise ses produits pour trouver aux clients l’équipement parfait. « Le potentiel est énorme », selon M. Babin.

L’année de la télé 8K et des assistants vocaux

L’année 2019 sera celle des téléviseurs à très haute résolution et des assistants vocaux, foi de Charles Tanguay, d’Ameublements Tanguay, qui en était à sa septième présence au CES de Las Vegas, la semaine dernière, question de repérer les dernières innovations.

« Le CES 2019 a été grandement marqué par la sortie des téléviseurs 8K, qui vont s’en venir en mars ou en avril 2019. Toutes les grandes compagnies auront des téléviseurs 8K sur le marché », prédit le vice-président aux ventes et finances du détaillant québécois.

Ce type de téléviseur possède quatre fois plus de pixels que les téléviseurs 4K et seize fois plus que les téléviseurs 1080p. Avec leurs processeurs « beaucoup plus performants », « la comparaison est invraisemblable » avec les appareils de précédente génération, vante Charles Tanguay.

Une télé qui s’enroule

Le téléviseur « enroulable », ou rétractable, du Sud-Coréen LG, a aussi fait tourner les têtes. « Ça nous a tous impressionnés, lance M. Tanguay. On savait que ça s’en venait, on en avait déjà entendu parler, mais de voir le produit, ça nous a donné une belle perspective. »

Un simple bouton permet de faire disparaître complètement l’écran de 65 pouces dans sa base, qui joue aussi le rôle de barre de son.

« C’est certain que, nous autres, c’est un produit qu’on va vouloir avoir en vente aussitôt qu’il va être disponible », souffle Charles Tanguay. Sa disponibilité et son prix ne sont pas connus encore.

Autre tendance, les assistants vocaux, que l’on connaît surtout à travers des produits comme Google Home ou encore Amazon Echo, s’intègrent maintenant à de nombreux autres produits, notamment les téléviseurs et les barres de son.

Les électroménagers connectés à internet sont légion également.

« Je vous dirais qu’en 2019, le mot de l’heure, ici, c’est connecté, connecté, connecté », rapporte-t-il.