/news/transports
Navigation

RTC: des relations publiques confiées à l’externe

Coup d'oeil sur cet article

En 2018, le départ quasi simultané de deux employés a forcé le Réseau de transport de la Capitale (RTC) à accorder, pour la première fois, un contrat de 51 000 $ à l’externe pour gérer momentanément ses relations publiques. 

Ce «mandat d’impartition de relations publiques» a couru sur quatre mois et demi, entre le 1er juillet et la mi-novembre 2018. Le contrat de gré à gré a été accordé à HK (Hill and Knowlton) à la suite de la mise en concurrence de deux firmes de Québec. 

«II s’agissait d’une situation exceptionnelle où nous devions combler rapidement les tâches quotidiennes en relations publiques, qui nécessitent une expertise particulière en pleine période estivale», a expliqué au Journal la nouvelle chef des Communications du RTC, Anne-Marie Gauthier. 

Durant le contrat, deux professionnels de HK travaillaient d’ailleurs à partir des locaux du RTC. 

«Expertise pointue» 

Mme Gauthier a tenu à préciser que le RTC est «extrêmement sollicité» par les médias durant l’été. «On doit répondre à une forte demande, et les relations avec les médias nécessitent une expertise pointue», a-t-elle fait savoir. 

Croisé en marge d’un dîner-conférence, Rémy Normand, président du RTC, a convenu que la situation vécue l’an dernier par son organisme «n’est pas idéale». Il espère qu’elle ne se répétera pas. 

La direction des communications et de l’expérience client du RTC compte une quarantaine d’employés, dont une majorité est affectée au contact direct avec la clientèle. Le Service des communications regroupe trois professionnels généralistes et un conseiller en relations publiques.