/news/green
Navigation

Des rorquals à bosse particuliers observés dans le Golfe

Coup d'oeil sur cet article

Les chercheurs de la Station de recherche des îles Mingan ont capté en août dernier des images exceptionnelles de baleines lors d’une expédition entre l’île d’Anticosti et la Côte-Nord.

Ils ont observé deux rorquals à bosses qui utilisent une technique particulière pour s’alimenter: la chasse par filet de bulles.

Pour ce faire, les mammifères marins forment une spirale avec l’air qu’ils expulsent de leur évent. Ils effraient ainsi les poissons pour former un banc compact dont ils peuvent facilement se nourrir.

Ce comportement, généralement observé en Alaska, dans la baie de Fundy ou dans le golfe du Maine, est exceptionnel dans le golfe du Saint-Laurent.

Les deux animaux ont été identifiés. L’un fréquente le Saint-Laurent alors que l’autre, baptisé Mira, est un habitué du golfe du Maine.

Les chercheurs de la Station de recherche des îles Mingan, en collaboration avec leurs collègues du Centre for Coastal Studies aux États-Unis, tentent de savoir s’il y a une migration de baleines à bosses vers le Saint-Laurent. «Ça devrait nous permettre de confirmer, de voir si au fil des années, on a eu beaucoup d’individus du golfe du Maine qui sont venus dans le Saint-Laurent», a précisé Viridiana Jimenez, responsable des communications de la Station de recherche des îles Mingan

Les chercheurs tentent aussi de déterminer si le comportement observé cet été s’apparente à un transfert de connaissances entre baleines.

«C’est pas impossible que, par exemple, un autre individu du Saint-Laurent ait imité l’individu du golfe du Maine», a avancé Mme Jimenez.