/auto/electrics
Navigation

Étiez-vous au courant... que vous n’en avez peut-être pas besoin?

Étiez-vous au courant... que vous n’en avez peut-être pas besoin?
stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque vient le temps pour vous de réfléchir au moyen de transport le mieux adapté pour vos déplacement, gardez toujours en tête que d’énormes efforts sont faits par des constructeurs automobiles et des publicitaires pour vous faire passer vos désirs pour de réels besoins.

Je vous propose donc de résister aux chants des sirènes.

 

À LIRE AUSSI: Le Canada et les véhicules électriques

À LIRE AUSSI: Les véhicules électriques et leur impact sur notre santé

 

N’oubliez pas :

- Que les dépenses mensuelles de transport des ménages sont maintenant en 2e place, derrière le logement et devant l’alimentation.
- Que 2 canadiens sur 3 ignorent les coûts réels de la possession d’un véhicule2, une majorité d’entre eux ayant tendance à les sous-estimer.

Les questions suivantes vous aideront peut-être à faire le choix le plus rationnel.

Étiez-vous au courant... que vous n’en avez peut-être pas besoin?
stock.adobe.com

 

1- Avez-vous vraiment besoin de posséder un véhicule?

Si vous demeurez là où vos besoins peuvent être comblés par du transport collectif, actif, du covoiturage ou de l’auto partage, il est souvent préférable, d’un point de vue pratique, économique et écologique de ne pas vous acheter un véhicule car ceux-ci peuvent constituer une plus grande source d’embêtements que de plaisir avec le stationnement, le déneigement, les contraventions, les paiements, la congestion, les éraflures et le vandalisme qui vous guettent... spécialement lorsque vous demeurez au centre-ville.

2- Avez-vous vraiment besoin de posséder un 2e (ou un 3e ou un 4e) véhicule?

Depuis les dernières décennies, on observe une augmentation constante de nombre de véhicule par ménage. Ce phénomène est notamment lié à l’étalement urbain qui contraint les gens à utiliser la voiture pour des courses aussi banales qu’aller chercher du lait ou aller à la banque. Un peu de vélo, de marche ou l’abonnement à des services d’auto partage ou de tels que Communauto, Car2Go, Autonomik, SAUVéR, Locomotion, etc. pourront peut-être vous aider à vous départir d’au moins un de vos véhicules... et vous garder en meilleure santé.

3- Avez-vous vraiment besoin d’un si gros véhicule?

Si vous avez réellement besoin d’un véhicule, tentez de résister à la mode d’acheter des véhicules de plus en plus gros : VUS, multisegments, camionnettes, minifourgonnettes.

Ceux-ci sont généralement plus chers à l’achat, en carburant et en entretien. Si vous considérez l’achat d’un gros véhicule pour en profiter lors de vos vacances, songez plutôt à vous équiper d’un support de toit et d’une boîte que vous pourrez installer et retirer au besoin plutôt que de trainer avec vous ½ tonne de métal inutile pendant le reste de l’année.

4- Avez-vous vraiment besoin d’un véhicule à essence?

Si vous pouvez trouver un bon véhicule hybride, hybride rechargeable ou électrique dans le format que vous recherchez, assoyez-vous avec une personne qui connaît bien le sujet et faites le calcul du coût total de propriété comparé entre un véhicule à essence VS un véhicule hybride ou électrique, c’est-à-dire:

- les coûts d’achat ou de location
- les coûts en énergie
- les coûts en entretien
- le permis
- les coûts d’assurance
- la valeur de revente

Vous verrez que cette comparaison s’avère souvent avantageuse pour les véhicules hybrides et électriques. Je reviendrai d’ailleurs bientôt sur ce sujet.

Étiez-vous au courant... que vous n’en avez peut-être pas besoin?
stock.adobe.com

 

5- Avez-vous vraiment besoin d’un véhicule neuf?

Près de deux fois plus de Québécois optent maintenant pour les véhicules d’occasion plutôt des véhicules neufs. Considérant que les véhicules sont généralement plus fiables qu’il y a 10 ou 20 ans, cette option est à considérer sérieusement si vous voulez sauver de l’argent.

6- Avez-vous vraiment besoin de toutes ces options?

Sièges en cuir ventilés, écran central plus large, conduite semi-autonome, système de son haut de gamme, sièges vibromassants, ensemble «sport», moteur plus puissant sont autant d’options qui peuvent faire considérablement grimper le prix du véhicule de votre choix. S’ils peuvent s’avérer agréables pour votre confort ou votre égo, ils ne constituent pas souvent des choix économiquement et écologiquement très raisonnable. Moins votre véhicule est équipé de «bébelles» du genre, moins il coûte cher et moins il affecte l’environnement.

Sur ce, bonne réflexion!