/entertainment/stage
Navigation

Une caverne hors du temps

Lascaux est un véritable petit bijou visuellement

Lascaux, qui met en vedette Marjorie Vaillancourt, Jules Ronfard et la voix d’Éva Daigle, se déroule à l’intérieur d’une caverne reproduite par l’équipe de conception.
Photo courtoisie, Denis Baribault Lascaux, qui met en vedette Marjorie Vaillancourt, Jules Ronfard et la voix d’Éva Daigle, se déroule à l’intérieur d’une caverne reproduite par l’équipe de conception.

Coup d'oeil sur cet article

La pièce Lascaux est un objet théâtral hors du temps. Une pièce où le spectateur, durant 80 minutes, se retrouve dans une caverne, sous terre, à l’écart du vacarme et des turbulences du quotidien.

À l’affiche jusqu’au 2 février au Théâtre Périscope, Lascaux raconte l’histoire d’une femme qui tombe dans un trou et qui se retrouve au fond d’une caverne occupée par une mystérieuse tortue.

Une femme qui est incapable de sortir de cette caverne et qui découvrira, à sa grande stupéfaction, qu’elle attend un enfant.

Madeleine accouchera, seule, d’un garçon, qu’elle appellera Lascaux. Elle fera son éducation et lui apprendra à parler, lire, vivre et à se nourrir.

Cette création du Théâtre Bouches Décousues et de Pupulus Mordicus aborde, dans un premier temps, le désespoir d’une femme qui se retrouve prisonnière d’un monde sans issue et où la lumière du jour est peu présente.

Lascaux est aussi une pièce sur la résilience et sur ce que l’humain est en mesure d’accomplir, lorsqu’il est confronté à des situations difficiles.

Le texte de Jasmine Dubé s’intéresse, aussi, à travers cette histoire, à la naissance du monde et à ce que l’homme en a fait aujourd’hui. Une thématique d’actualité.

Et si les espoirs de la renaissance d’un monde meilleur passaient par le personnage de Lascaux, un être pur et qui a grandi à l’écart du monde actuel ?

Madeleine s’interroge aussi, au fil des années, sur la vie que Lascaux aura lorsqu’elle ne sera plus de ce monde. Elle s’en veut d’avoir mis au monde un enfant qui sera peut-être prisonnier de la grotte jusqu’à la fin de ses jours.

L’arrivée de Lascaux représente aussi l’espoir, l’envie de créer, de recommencer et la perspective de vivre dans un monde meilleur.

Immersion totale

Marjorie Vaillancourt interprète avec justesse une Madeleine qui lutte, du mieux qu’elle le peut, pour sa survie. Jules Ronfard donne vie à la marionnette Lascaux, conçue par Pierre Robitaille, du Théâtre Pupulus Mordicus, et Éva Daigle donne sa voix à la tortue Dordogne, une sorte de conscience de la Terre, qui s’exprime à différents moments.

L’histoire est racontée à travers une série de séquences, qui avancent dans le temps et qui sont entrecoupées de fondus au noir.

Lascaux est un objet théâtral fort intéressant. La pièce est un petit bijou visuellement avec cette reproduction d’une caverne qui est particulièrement réussie.

Bouches Décousues et Pupulus Mordicus ont créé un contexte théâtral immersif, où le spectateur a l’impression d’être, lui aussi, dans la caverne.

L’environnement sonore créé par le violoncelliste Christophe Papadimitriou est à l’origine de quelques très beaux moments lors de certains segments de la pièce.