/news/currentevents
Navigation

Homicide involontaire: Dereck Grégoire demeure impassible durant ses observations sur la peine

Dereck Grégoire
Capture d'écran, TVA Nouvelles Dereck Grégoire

Coup d'oeil sur cet article

SEPT-ÎLES – Dereck Greégoire, qui a tué un homme d'Uashat mak Mani-Utenam en juin 2017, a assisté impassible aux observations sur la peine, vendredi, au palais de justice de Sept-Îles après avoir plaidé coupable en novembre dernier à une accusation réduite d’homicide involontaire.

L’homme de 24 ans avait d’abord été accusé de meurtre au deuxième degré à la suite de la mort de John André Jourdain.

Les événements se sont produits à une résidence d’Uashat reconnue comme un lieu de consommation de drogue et d’alcool.

L’accusé a d’abord menacé la victime de le blesser avec un couteau avant de sortir de la résidence.

La victime l’a ensuite rejoint à l’extérieur.

Une altercation a éclaté entre les deux hommes au cours de laquelle John André Jourdain a reçu trois coups de couteau qui lui ont été fatals.

Le procureur aux poursuites criminelles et pénales Steeve Beaupré a réclamé une peine de six ans de prison, à laquelle il faut déduire l’équivalent de 28 mois de détention préventive.

Il a ainsi réclamé une peine de trois ans et huit mois à compter d’aujourd’hui.

L’avocat de l’accusé veut absolument épargner à son client une peine d’incarcération dans un pénitencier fédéral. Me Jean-Luc Desmarais souhaite une peine de deux ans moins un jour, en tenant compte de la détention préventive.

Il a affirmé que son client, un autochtone qui a grandi dans une famille dysfonctionnelle est en mode survie depuis un très jeune âge.

Il a indiqué que si Dereck Grégoire portait un couteau la journée de l’homicide, c’était pour se défendre de l’intimidation qu’il vit depuis son enfance.

La juge Louise Gallant rendra sa décision le 1er mars prochain.