/news/health
Navigation

La vie effrénée et les écrans liés à l’insomnie

Coup d'oeil sur cet article

L’insomnie empoisonne la vie à de plus en plus de Québécois, et le rythme de vie effrénée ainsi que l’utilisation des écrans seraient en cause, indique une nouvelle étude.

Selon les données colligées par l’Université Laval et l’équipe du professeur Charles Morin, les problèmes d’insomnie sont en hausse de 42% au pays.  

30% des femmes sont touchées par le fléau, 21% des hommes, 15% des adolescents et même 9% des enfants vivent la problématique. 

L’utilisation des écrans et des téléphones intelligents seraient en cause selon cette recherche.  

«Il y a une hausse effectivement, et cette hausse-là peut s’expliquer par des rythmes de vie un peu plus effrénés, mais aussi l’utilisation grandissante des fameux écrans électroniques, que ce soit cellulaires, tablettes et tout ce qui touche l’informatique. Disons que ça perturbe le sommeil de beaucoup de gens», explique le chercheur Charles Morin.   

L’insomnie a des conséquences financières importantes pour la société, évaluées à 5000 $ par personnes par année, en termes de coût liés à la productivité et à l’absentéisme.