/news/politics
Navigation

Andrew Scheer promet de s'attaquer aux déversements d’eaux usées

Andrew Scheer
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chef conservateur Andrew Scheer promet de s'attaquer aux déversements d'eaux usées s'il devient premier ministre.

Il s'agit là d'une des promesses que M. Scheer dévoilera lundi à Montréal dans l'espoir de séduire les électeurs québécois, a appris TVA Nouvelles.

Les conservateurs ont passé les derniers mois à consulter les électeurs de la province afin d'élaborer un programme électoral qui les séduira.

Selon nos informations, l'environnement s'est avéré un enjeu important lors de ces consultations.

Dans une lettre envoyée vendredi à François Legault, le chef conservateur promet de trouver des solutions pour régler la question des déversements d'eaux usées «une fois pour toutes.»

Dossier controversé

Les déversements ont beaucoup fait jaser au Québec ces dernières années.

En 2015, près de cinq milliards de litres d'eaux usées ont été jetés dans le fleuve Saint-Laurent à Montréal. En 2017, il y a eu environ 62 000 déversements dans la province.

Cette promesse du chef conservateur vient s'ajouter à celle de la déclaration d'impôts unique.

François Legault n'a d'ailleurs pas manqué de le souligner publiquement jeudi après avoir demandé le même engagement à Justin Trudeau.

Dans sa missive au premier ministre du Québec, Andrew Scheer ouvre aussi la porte à d'autres engagements pour le Québec.

«Je suis d'avis que le moment est venu de pousser plus loin cette reconnaissance de la nation québécoise par le gouvernement fédéral», écrit-il, sans toutefois donner plus de détails.

Le chef conservateur doit tenir un point de presse à Montréal à 11 h, lundi matin.