/entertainment
Navigation

Taquiner le poisson en hiver

Coup d'oeil sur cet article

Appréciez l’hiver sur la glace, mais cette fois sans patins, en vous initiant à une activité qui aiguise la patience, tient en haleine puis crée l’émerveillement chez petits et grands... La pêche blanche ! Voici cinq endroits pour taquiner le poisson cette saison.

Sainte-Anne-de-la-Pérade

Photo courtoisie, Association des pourvoyeurs de la rivière Ste-Anne

Le rendez-vous des poulamons

Le seul endroit où il est possible de pêcher le petit poisson des chenaux au Québec est à Sainte-Anne-de-la-Pérade, et ce, depuis 81 ans ! C’est Eugène Mailhot qui, en découpant un bloc de glace sur la rivière Sainte-Anne pour sa glacière familiale, avait découvert la présence de poulamons en 1938. Aujourd’hui, l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne rassemble 18 pourvoiries et offre 500 chalets de pêche pour que petits et grands puissent taquiner les poissons qui frayent sous 20 à 25 pouces de glace.

Les chalets confortables peuvent rassembler entre 4 et 35 personnes, puis sont dotés d’un chauffage au bois, d’électricité, de mobilier,
afin d’y pêcher jour et nuit.
Photo courtoisie, Association des pourvoyeurs de la rivière Ste-Anne
Les chalets confortables peuvent rassembler entre 4 et 35 personnes, puis sont dotés d’un chauffage au bois, d’électricité, de mobilier, afin d’y pêcher jour et nuit.

Chaque année, entre 600 millions et 800 millions de poulamons entrent dans la rivière et au-delà de 100 000 pêcheurs viennent à leur rencontre. Les plus gros spécimens pêchés mesurent 15 à 16 pouces de long ! Les chalets confortables peuvent rassembler entre 4 et 35 personnes, puis sont dotés d’un chauffage au bois, d’électricité, de mobilier, afin d’y pêcher jour et nuit. L’activité bat son plein depuis le 26 décembre et l’ambiance sera à son apogée lors du festival annuel, entre le 1er et le 17 février (jeux gonflables, promenades en tramway, patinoire, mini-ferme, spectacles, dégustations et ateliers culinaires, etc.).

Photo courtoisie, Association des pourvoyeurs de la rivière Ste-Anne

lespetitspoissons.ca

Sites de la Sépaq

Ferrer le poisson en pleine nature

Photo courtoisie, Sépaq

Combinez la beauté des grands espaces et le plaisir de la pêche blanche, dans les quatre sites de la Sépaq qui offrent cette activité hivernale. La Station touristique Duchesnay proposera la pêche sur la glace en collaboration avec l’Association chasse et pêche Catshalac, dans la Baie Duchesnay du lac Saint-Joseph, dès le 26 janvier. Apportez votre équipement ou louez-le à peu de frais pour tenter d’attraper de l’omble de fontaine, tout en profitant du décor exceptionnel, puisque la pêche se réalise au grand air plutôt que dans des cabanes.

La pêche se réalise au grand air plutôt que dans des cabanes.
Photo courtoisie, Sépaq
La pêche se réalise au grand air plutôt que dans des cabanes.

Dès le 26 janvier, le Parc national des Grands-Jardins accueillera aussi les pêcheurs sur l’étang Malbaie, qu’on atteint après une balade de 1,5 à 2,5 km en raquettes ou en skis, ainsi que sur le lac Sainte-Anne, pour ceux qui séjournent en chalet. Les pêcheurs qui souhaitent taquiner le poisson dès maintenant, peuvent se rendre à la Réserve faunique de Portneuf, plus précisément au lac Proulx, pour y passer la journée ou y séjourner. Puis finalement, le Centre touristique du lac Simon, offre gratuitement l’activité de pêche blanche à sa clientèle en hébergement, sur le lac de la Ferme, jusqu’à la fin mars. Dans tous les cas, posséder un permis de pêche valide est obligatoire.

► sepaq.com

Village Nordik du Port de Québec

La pêche au centre-ville

Photo courtoisie, Tibo Photo

La pêche blanche est officiellement ouverte sur le Bassin Louise, juste derrière le marché du Vieux-Port, puisque le Village Nordik du Port de Québec a commencé ses activités hier et les maintiendra jusqu’au 10 mars. Dépaysement assuré, en plein cœur de la ville ! Au grand air ou sous un igloo gonflable (10 ou 20 places), mettez votre ligne à l’eau pour ferrer de l’omble de fontaine ensemencée ou peut-être de la perchaude, du brochet et du doré qui y sont présents naturellement.

Photo courtoisie, Tibo Photo

Réservez votre place, présentez-vous sur le site et profitez d’un forfait clef en main ! Perçage des trous, location d’équipement, conseils de pros et il est même possible de faire apprêter vos prises à la Cuisine du Marché. Cette année, un très grouillant bassin pour petits pêcheurs a été aménagé, afin de maximiser leur motivation et leur plaisir. Les parents pourraient bien être jaloux ! D’autres activités sont prévues sur le site pour les enfants, dont un bateau de pirate et un labyrinthe.

► villagenordik.com.

Pourvoirie du Lac-Beauport

Pêcher non loin de la ville

Un guide de pêche partagera volontiers ses conseils avec les pêcheurs, tout en perçant la glace afin d’y plonger un hameçon.
Photo courtoisie, Pourvoirie du Lac-Beauport
Un guide de pêche partagera volontiers ses conseils avec les pêcheurs, tout en perçant la glace afin d’y plonger un hameçon.

Sur un lac ensemencé de truites arc-en-ciel (1 à 1,5 livre) à la Pourvoirie du Lac-Beauport, adonnez-vous à la pêche blanche, à seulement 15 minutes du centre-ville de Québec. Puisqu’aucune réservation n’est requise, une soudaine envie de pêcher peut être assouvie dès qu’elle se fait sentir, en louant l’équipement sur place ou en apportant sa brimbale ou canne à pêche personnelle.

Photo courtoisie, Pourvoirie du Lac-Beauport

Un guide de pêche partagera volontiers ses conseils avec les pêcheurs, tout en perçant la glace afin d’y plonger un hameçon. Les poissons se laisseraient d’ailleurs très rapidement tenter par l’appât (maïs ou crevettes), réjouissant les familles qui repartent souriantes avec leur repas (8,95 $ la livre). Raquettes, lancer de la hache, motoneige (réservation) et balade en traîneau à chiens (réservation) font aussi partie des activités proposées pour rendre votre journée des plus divertissantes !

pourvoirielacbeauport.com

Zec Jaro

La pêche en famille

Chaque saison depuis 6 ans, 550 jeunes s’initient à la pêche hivernale, par le biais du Programme jeunesse nature, permettant
d’assurer la relève !
Photo courtoisie, Zec Jaro
Chaque saison depuis 6 ans, 550 jeunes s’initient à la pêche hivernale, par le biais du Programme jeunesse nature, permettant d’assurer la relève !

La Zec Jaro, en Beauce, rend la pêche accessible à toute la famille, jusqu’à la mi-mars, au lac des Cygnes. À partir du poste d’accueil, il suffit de franchir 7 kilomètres en voiture sur une route forestière bien entretenue pour s’y rendre. Ce sont 5 000 truites mouchetées qui y sont ensemencées sur huit semaines. L’équipement nécessaire est disponible en location, tout comme les cabanes de 6 X 8 pieds chauffées au bois, installées sur les fosses. Apportez votre poêlon pour cuisiner votre truite sur place ! Chaque saison depuis 6 ans, 550 jeunes s’initient à la pêche hivernale, par le biais du Programme jeunesse nature, permettant d’assurer la relève ! Ils repartent avec leur brimbale fabriquée en Beauce, leur permis de pêche et l’envie de revivre l’expérience avec leurs parents ! Ne manquez pas le tournoi de pêche hivernal annuel, les 2 et 3 mars.

zecjaro.reseauzec.com.