/travel/quebec
Navigation

Où aller marcher cet hiver?

Au mont Rigaud, le réseau de sentiers L’Escapade est réparti entre la raquette et la marche hivernale.
Photo courtoisie Au mont Rigaud, le réseau de sentiers L’Escapade est réparti entre la raquette et la marche hivernale.

Coup d'oeil sur cet article

Sur le site internet Balise Québec de Rando Québec, quelques clics de souris suffisent pour trouver un lieu de marche hivernale ou de raquette, à la distance qui vous convient et avec des sentiers qui vous conviennent.

Le répertoire couvre toutes les régions du Québec. On y déniche même des endroits où l’accès est gratuit.

Peut-on s’y fier ?

Pour avoir une idée de la fiabilité du site, j’ai jeté un coup d’œil sur des lieux que je connais bien et à quelques détails près, l’information m’a semblé juste.

Comme randonneur, avant de se rendre, il nous appartient tout de même de vérifier les services sur place, les conditions de neige et la fermeture éventuelle de certains sentiers.

Le Marais de la Rivière-aux-Cerises­­­ à Magog, un lieu facile d’accès­­­ pour la marche hivernale.
Photo courtoisie
Le Marais de la Rivière-aux-Cerises­­­ à Magog, un lieu facile d’accès­­­ pour la marche hivernale.

Comment ça marche ?

L’utilisation du répertoire ne saurait être plus simple. Après avoir choisi une région dans une fenêtre, une carte apparaît avec la localisation de tous les lieux de marche hivernale et de raquette. Une liste apparaît en plus à gauche de la carte.

Dans la région Montérégie, par exemple, se trouve l’Escapade au mont Rigaud. Les points les plus importants sont indiqués : la longueur des sentiers (marche et raquette), la distance entre les haltes et la gratuité d’accès. Les chiens sont acceptés s’ils sont tenus en laisse.

Un outil de découverte

Plein Air Sainte-Adèle, un vaste réseau gratuit dans les Laurentides.
Photo courtoisie
Plein Air Sainte-Adèle, un vaste réseau gratuit dans les Laurentides.

Le répertoire a aussi une autre utilité : nous faire découvrir des endroits moins connus et surprenants. C’est le cas du réseau de Plein Air Sainte-Adèle, un territoire d’accès gratuit, comprenant 50 km de sentiers d’hiver, en grande partie pour la raquette.

C’est aussi le cas du parc régional de la Rivière Gentilly, entre Montréal et Québec. Jamais on ne se douterait d’une si belle forêt pour la raquette pas loin de l’A-20.

Le parc régional de la Rivière-Gentilly, un petit paradis pour la raquette entre Montréal et Québec.
Photo courtoisie
Le parc régional de la Rivière-Gentilly, un petit paradis pour la raquette entre Montréal et Québec.

En bref

BALISE QUÉBEC

  • 1250 sites de randonnée
  • Raquette : 6600 km
  • Marche hivernale : 1440 km

D’autres idées pour le week-end

Essai de crampons

Envie d’essayer des crampons pour la marche hivernale ? On en loue dans plusieurs parcs-nature de la Ville de Montréal, dont Cap Saint-Jacques et Bois-de-Liesse.

Au parc de la Gatineau

Dans ce parc près d’Ottawa-Gatineau, raquetteurs et fondeurs­­­ ont la possibilité de loger près des sentiers. Au choix : tente quatre saisons, yourte ou refuge.

Même en fauteuil roulant

Dans des parcs nationaux du Québec, dont ceux du Mont-Saint-Bruno et d’Oka, des skis adaptés aux roues sont prêtés pour fouler les sentiers. On les appelle ski-vel.