/news/currentevents
Navigation

Vol d’armes à Alma: neuf personnes arrêtées

Coup d'oeil sur cet article

ALMA – Le vol d'armes qui avait eu lieu en octobre dernier chez Pronature d'Alma pourrait bien avoir été élucidé. Trois suspects, tous des résidents de Saint-Ambroise, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ont comparu mercredi.

Neuf personnes ont d'abord été arrêtées par l'Escouade régionale mixte et le Bureau régional des enquêtes à L'Étape, dans la nuit de lundi à mardi, en possession de neuf des 28 armes volées. De la cocaïne a aussi été retrouvée.

Puis, trois autres individus, tous de Saint-Ambroise, ont été arrêtés dans les heures suivantes relativement à cette même histoire. Ces derniers ont comparu mercredi.

Marie-Philippe Côté est accusée de complot en vue de faire du trafic d'armes à feu.

Salematou Camara est quant à elle accusée d'avoir eu en sa possession une somme d'argent en sachant que cette dernière provenait d'une infraction criminelle.

Enfin, Steeve Béland fait face à une accusation de possession d'armes à feu à autorisation restreinte en vue de les céder.

D'autres individus avaient déjà comparu mardi, soit Jordan Buissereth de Montréal (entrave au travail des policiers), Laurence Riverin-Desrosiers de Saguenay (possession d'arme à autorisation restreinte) et Jean-François Bergeron de Saguenay (entrave au travail des policiers).

Jean-François Bergeron a déjà été condamné après avoir été impliqué dans une histoire de meurtre au Motel Richelieu en 2011.

Le vol chez Pronature avait eu lieu à la mi-octobre. Une vingtaine d'armes de poing avaient été dérobées dans une opération minutieusement préparée par les malfaiteurs.

Le propriétaire du commerce, Simon Blackburn, s'est réjoui des arrestations. «Au moins pour ces neuf armes, on sait qu’elles ne seront pas sur le marché noir. C’est un soulagement. C’est une partie des armes, mais sûrement qu’avec l’enquête policière, ils vont être capables de retrouver le reste ou de savoir où c’est rendu», a-t-il commenté.

Deux vols similaires avaient été commis dans deux autres commerces de plein air du Québec en l'espace d'un mois, l'automne dernier.