/finance/business
Navigation

Le fabricant de bornes de recharge AddÉnergie veut créer 130 emplois d’ici trois ans

Le fabricant de bornes de recharge AddÉnergie veut créer 130 emplois d’ici trois ans
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

 Le fabricant de bornes de recharge pour véhicules électriques AddÉnergie prévoit investir 30 millions $ d’ici trois ans pour accélérer sa croissance en Amérique du Nord, ce qui devrait se traduire par la création de 130 emplois. 

 L’entreprise de Québec a annoncé hier un ambitieux plan d’expansion qui devrait lui permettre d’augmenter sa production et de développer de nouveaux marchés tant au Canada qu’aux États-Unis. 

 « On est en pleine croissance. Notre chiffre d’affaires double annuellement depuis au moins cinq ans », a indiqué au Journal le grand patron d’AddÉnergie, Louis Tremblay. 

 L’entreprise, qui emploie déjà 150 personnes, prévoit doubler sa capacité de production à son usine de Shawinigan. La superficie de l’immeuble passera de 25 000 à 45 000 pieds carrés. 

 Les moyens de ses ambitions 

 Pour arriver à ses fins, AddÉnergie a reçu hier un coup de pouce de Québec, d’Ottawa et de la Caisse de dépôt. 

 Le gouvernement Legault injectera 4,5 M$ supplémentaires dans l’entreprise alors qu’une aide de 1,5 M$ a été accordée par le gouvernement Trudeau. 

 Déjà actionnaire d’AddÉnergie, la Caisse n’a pas voulu dévoiler le montant de son nouvel investissement dans l’entreprise. Une source bien au fait du dossier a toutefois fait savoir que l’investissement de la Caisse s’élevait au-delà de 4,5 M$. 

 En plus de gérer son propre réseau de bornes de recharge, AddÉnergie est aussi un fournisseur pour le Circuit électrique d’Hydro-Québec et le Réseau branché du Nouveau-Brunswick. 

 D’ici trois ans, AddÉnergie souhaite gérer un parc de 100 000 bornes de recharge pour véhicules électriques. 

 L’entreprise, qui a récemment signé un contrat au Vermont, détient des bureaux à Mississauga, en Ontario, à Vancouver, à San Francisco et à New York.