/finance/business
Navigation

Plus de 60 M$ ont été engloutis dans Téo Taxi

Coup d'oeil sur cet article

Les investissements directs, subventions et prêts encaissés au cours des dernières années par Téo Taxi et ses filiales totalisent plus de 60 millions de dollars.

Une compilation effectuée par Le Journal démontre que les principaux actionnaires de Téo Taxi et ses filiales ont englouti beaucoup d’argent dans l’aventure.

Le gouvernement du Québec, par ses nombreux ministères et bras investisseurs, et celui d’Ottawa ont également mis la main à la pâte.

La Caisse de dépôt et placement, le Fonds de solidarité FTQ, le Fondaction CSN et le fonds XPND Croissance auront ainsi déplié depuis 2015 plus de 47 millions $ dans Téo Taxi et ses filiales.

En juin 2017, après avoir injecté 18 millions $ dans l’entreprise lors de ses débuts, les partenaires ont été invités à remettre 4,5 millions $ pour assurer la poursuite des activités du transporteur.

Or, en février 2018, les partenaires ont reçu un autre appel de Téo Taxi pour renflouer les coffres. La facture s’est alors élevée à 17 millions $.

En octobre 2018, alors que l’entreprise continuait de perdre beaucoup d’argent, les actionnaires ont été invités à remettre 7,5 millions $ pour éviter le naufrage.

Subventions et prêts

Ce n’est pas tout. Parmi les aides financières publiques encaissées par Téo Taxi et ses filiales, on note 5 millions $ du ministère des Transports, en 2016, 5 millions $ du Fonds provincial de modernisation de l’industrie du taxi, 5 millions $ du ministère de l’Environnement, 4,5 millions $ du ministère de l’Économie à Téo Techno et près d’un million $ du fédéral.

Investissement Québec n’est pas en reste. Le bras investisseur du gouvernement du Québec a injecté plus de 15 millions $ dans le fonds XPND Croissance, principal actionnaire de Téo Taxi.

Investissement Québec soutient que la valeur de son placement dans XPND Croissance n’était pas d’ordre public.