/weekend
Navigation

L’Heure bleue: la grossesse de Clara désirée

La comédienne Alice Morel-Michaud (Clara Boudrias) dans le téléroman L’Heure bleue.
Photo courtoisie, Éric Myre La comédienne Alice Morel-Michaud (Clara Boudrias) dans le téléroman L’Heure bleue.

Coup d'oeil sur cet article

Alice Morel-Michaud souhaitait, bien avant d’apprendre que son personnage de Clara tombe enceinte, dans le téléroman L’Heure bleue, que la jeune femme se retrouve dans ce genre de situation. Son vœu s’est matérialisé.

«J’avais dit à plusieurs membres de l’équipe, lors du tournage de la première saison, que j’avais l’impression que Clara était pour tomber enceinte. Les auteurs ont eu, apparemment, la même idée que moi», a lancé la jeune comédienne, en riant.

Les astres s’alignent parfois étrangement. Cette ligne dramatique n’était pas du tout dans l’air lorsque la jeune comédienne a fait ses débuts dans cette série.

C’est à la fin de la première saison que le réalisateur a dévoilé à la comédienne que Clara allait tomber enceinte.

«J’étais contente d’apprendre ça. C’est une courbe dramatique qui m’intéressait et c’était aussi un beau défi de jouer ça à mon âge», a-t-elle mentionné lors d’un entretien.

Alice Morel-Michaud n’a jamais vécu de grossesse. Elle n’a pas de frère ou de sœur plus jeune qu’elle et elle n’a jamais été gardienne d’enfants­­­.

«Il y avait plusieurs mères qui avaient de jeunes bébés sur le plateau de tournage de L’Heure bleue. J’ai posé beaucoup de questions sur la grossesse, les transformations physiques qui viennent avec ça, sur l’accouchement et sur les douleurs. Elles m’ont aussi beaucoup aidée à me situer dans la ligne du temps d’une grossesse et pour les étapes suivant la naissance. Il était important, pour moi, que ça soit crédible», a-t-elle relaté.

Créer une connexion

Il s’agissait d’un beau défi de jeu pour la jeune comédienne.

«Je dois me plonger dans la peau d’un personnage qui a une réalité complètement différente de la mienne. J’ai essayé d’imaginer cette connexion que tu peux avoir avec un enfant et la responsabilité qui vient avec ça. J’ai dû créer cet univers-là», a fait remarquer la comédienne que l’on a vue, au cours des dernières années, dans les films Pee-Wee 3D, Love Project et Junior Majeur.

Alice Morel-Michaud s’est retrouvée, sur le plateau de tournage, avec un très jeune bébé dans les bras. Deux bébés, qui sont jumeaux, personnifient «bébé Charles».

«Je m’attache facilement aux enfants. J’ai passé le plus de temps possible avec eux entre le tournage des différentes scènes. Je les gardais dans mes bras et je jouais avec eux afin de créer une connexion et être à l’aise avec eux», a-t-elle raconté.

Une comédienne choyée

Alice Morel-Michaud avoue être choyée de partager le plateau avec Céline Bonnier et Benoit Gouin, qui jouent ses parents dans L’Heure bleue.

«J’ai tellement appris sur ce plateau en les regardant jouer. Ils ont une énorme passion pour le texte, l’intrigue et les personnages. On peut passer des heures à discuter de notre interprétation, des personnages et où on peut amener la scène. Ils réussissent toujours à m’impressionner. On a créé de beaux liens et ils ne m’ont jamais fait sentir que j’étais la toute jeune qui tourne avec eux. Ils m’ont traitée comme si j’étais égale à eux», a-t-elle précisé.

Concernant l’avenir de Clara, Alice Morel-Michaud raconte que la jeune mère de famille vivra, avec son déménagement chez sa mère, son entrée au cégep, la garderie et tout ce qui est lié à son nouveau statut, une période d’adaptation. «Elle aura des moments d’incertitudes. Elle va se demander si elle fait les bons choix, mais elle est très bien entourée. Sa mère et les “colocs” vont l’aider et ça va créer un genre de communauté autour de cet enfant», a-t-elle conclu.


L’Heure bleue est diffusé les mardis à 21 h sur les ondes de TVA.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.