/news/society
Navigation

Absence d'islamophobie au Québec: Legault sommé de se rétracter

Absence d'islamophobie au Québec: Legault sommé de se rétracter
Photo Marc DesRosiers, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les propos de François Legault concernant l’absence d’islamophobie au Québec ont mal passé auprès de la communauté musulmane, si bien que le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) demande jeudi au premier ministre de se rétracter publiquement.

À LIRE AUSSI: «Il n’y a pas d’islamophobie au Québec», dit François Legault  

«Ces commentaires, formulés moins de 48 heures après la participation publique du premier ministre à la commémoration du meurtre de six musulmans québécois dans l’attentat de la mosquée de Québec du 29 janvier, sont absolument insultants pour les familles des victimes et les communautés musulmanes québécoises et canadiennes qui continuent de vivre un deuil dans la foulée de cette tragédie», a déclaré Ihsaan Gardee, directeur exécutif du CNMC, par voie de communiqué.  

Au sujet de la possibilité de créer une journée contre l’islamophobie au Québec, François Legault a déclaré jeudi en marge du caucus présessionnel de la CAQ qu’il «ne pensait pas qu’il avait de l’islamophobie au Québec» et donc qu’il ne voyait pas «pourquoi il y aurait une journée contre l’islamophobie».  

«Le premier ministre Legault est manifestement déconnecté des réalités de l’islamophobie sur le terrain au Québec, a aussi déploré M. Gardee. Il devrait immédiatement se rétracter et s’excuser à la suite de cette remarque grandement offensante et inexacte.»  

Ce n’est pas première fois que François Legault se montre sceptique quant à l’existence d’un sentiment anti-musulman au Québec. Au lendemain de l’attentat à la mosquée de Québec, M. Legault, alors chef de la deuxième opposition, affirmait qu’il n’y avait pas de «courant islamophobe» au Québec.  

- Avec les informations de Charles Lecavalier

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions