/travel/quebec
Navigation

Connaître et profiter des services offerts à l’aéroport Montréal-Trudeau

GEN-AÉROPORT MONTRÉAL-TRUDEAU
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean L’aéroport Montréal-Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques années déjà, l’aéroport Montréal-Trudeau se transforme. Plus de destinations, plus d’espace, plus de boutiques, plus de services, plus d’espaces lumineux, bref, on attend maintenant nos vols dans un endroit agréable qui ne cesse d’évoluer. Voici encore quelques nouveautés.

Une escouade qu’on aime

Depuis le début octobre, une trentaine de chiens se promènent dans l’aérogare. On peut les caresser et échanger avec leur maître/gardien. Cette Escouade câline YUL permet aux passagers plus fébriles ou anxieux d’oublier leur peur, leur angoisse, leur stress ou même leur tristesse. Ce n’est un secret pour personne que les aéroports sont parmi les endroits les plus stressants, et avec quelque 19 millions de passagers qui transitent par Montréal-Trudeau, ce dernier ne fait pas exception. Fruit d’une collaboration avec le Centre d’adoption d’animaux de compagnie du Québec (caacQ), cette brigade apaise et fait naître des sourires et des rires.

Pas de cannabis

L’aérogare Montréal-Trudeau étant déjà un environnement sans fumée, il va sans dire que la consommation de cannabis est interdite sur l’ensemble du territoire aéroportuaire (aires intérieures et extérieures et stationnements).

Festoyer avant le départ

Que ce soit pour des voyages de groupe, un mariage dans le sud, une réunion au soleil ou toute autre occasion qui nécessite que l’on se retrouve facilement avant l’embarquement, il est maintenant possible de réserver des sections, pour petits ou grands groupes, dans le restaurant ou le lounge de l’Auberge Saint-Gabriel de l’aéroport de Montréal. S’attabler devant l’un des plats de la chef Sher Findlay semble une façon bien agréable de commencer le voyage.

► aubergesaint-gabriel.com/restaurant/aeroport/

Choisir la facilité

Avec 11 arrêts entre le métro Berri-UQAM jusqu’à Lionel-Groulx et le long du boul. René-Lévesque, la ligne 747 de la Société de transport de Montréal permet d’éviter le casse-tête de la circulation. Coût 10 $, mais attention, seules les pièces sont acceptées.

► Infos : stm.info/info/

Un valet, s.v.p !

En hiver, lorsqu’on revient de voyage, il n’est guère agréable d’entrer dans une automobile glacée. Dans certains des parcs (Park’N Fly et Aéroparc), on opte pour le service de valet. À l’arrivée, il suffit de les contacter et de leur demander de faire tourner le moteur pendant qu’on prend la navette. On peut également utiliser le stationnement intérieur du HotelParc de l’hôtel Marriott, situé directement dans le terminal.

► Infos : admtl.com