/news/currentevents
Navigation

Un projectile transperce chez un voisin à la suite d'un coup de feu à Beauport

Cinq armes à feu saisies dans la résidence de Beauport

Un projectile transperce chez un voisin à la suite d'un coup de feu à Beauport
Photo Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

Des dizaines de policiers armés ont entouré un logement de l’arrondissement Beauport, samedi après-midi, en raison d’un coup de feu qui aurait transpercé le mur mitoyen d’un jumelé. 

Un projectile transperce chez un voisin à la suite d'un coup de feu à Beauport
Photo Marc Vallières

  

Une personne a contacté les policiers à 15 h 42 après avoir entendu une détonation à proximité, soupçonnant que le bruit s’apparente à un coup de feu. 

L’appel faisait également mention d’un trou dans l’un des murs d’une penderie qui aurait été causé par une balle tirée du logement voisin. 

Un projectile transperce chez un voisin à la suite d'un coup de feu à Beauport
Photo Marc Vallières

Périmètre de sécurité 

Des dizaines de policiers sont rapidement débarqués sur la rue Claire-Morin, un nouveau développement où se trouvent plusieurs bâtiments jumelés. Un périmètre a été érigé et les voisins ont été sommés d’évacuer leur résidence pour la durée de l’opération. Des policiers, arme à l’épaule, ont été aperçus autour de la résidence. 

Un projectile transperce chez un voisin à la suite d'un coup de feu à Beauport
Photo Marc Vallières

Ce n’est qu’à 17 h 30, près de deux heures après l’appel initial, qu’un contact a été établi avec les occupants du logement suspect. Un homme et une femme, tous deux dans la trentaine, s’y trouvaient. 

«Ils sont sortis et ont collaboré avec les policiers», indique la porte-parole du Service de police de la Ville de Québec, Mélanie Jobin. 

L’homme a été mis en état d’arrestation pour avoir usé d’une arme à feu et en avoir fait un entreposage négligent. Quant à la femme, elle a été rencontrée par les enquêteurs à titre de témoin important. En soirée, les deux individus se trouvaient au quartier de détention du SPVQ.

Le corps de police a confirmé, dimanche, que la femme a été libérée. «À la lumière de cette enquête, il a été démontré que cette dernière n’a été impliquée d’aucune façon», a précisé Mme Jobin. 

Plusieurs armes 

Les policiers ont saisi cinq armes en inspectant les lieux. Trois armes de poing et deux armes de chasse seront analysées par des experts de l’identité judiciaire afin de déterminer laquelle est à l’origine du coup de feu. 

La résidence était toujours sous surveillance policière en soirée. Les circonstances de l’incident sont inconnues pour l’instant. Personne n’a été blessé, ni par le coup de feu ni au cours de l’intervention.

Le SPVQ a profité de cet événement pour rappeler les règles de bonne conduite qui s’appliquent aux titulaires de permis de possession et d’acquisition d’armes à feu.

«Entre autres, il [faut] s’assurer d’entreposer ses armes à feu de façon sécuritaire, de se conformer à la réglementation entourant le transport des armes à feu, de respecter les conditions assorties à son permis, en plus de manipuler ses armes à feu de façon prudente et consciencieuse. En agissant de manière responsable, vous aidez à prévenir des incidents malheureux», a souligné la porte-parole, Mélanie Jobin.

– Avec la collaboration de Dominique Lelièvre