/homepage
Navigation

Un vieux mensonge pourrait mener à la déportation du rappeur «américain» 21 Savage

Coup d'oeil sur cet article

Les jours du rappeur 21 Savage aux États-Unis pourraient tirer à leur fin.

Sha Yaa Bin Abraham-Joseph, de son vrai nom, avait toujours affirmé être un natif d’Atlanta.

Mais dimanche, il a été intercepté par des agents d’immigration et pourrait maintenant faire face à la déportation. Selon les autorités, 21 Savage serait en fait britannique.

«M. Abraham-Joseph est détenu depuis ce matin par ICE [U.S. Immigration and Customs Enforcement] parce qu’il est présent illégalement aux États-Unis et il est aussi un criminel condamné.»

Un mensonge de vieux de 14 ans

Selon Dina LaPolt, avocate de 21 Savage, tout ceci n’est qu’un malentendu. «M. Abraham–Joseph est un modèle pour les jeunes de ce pays, surtout ceux d’Atlanta.»

Les autorités affirment que le rappeur de 26 ans serait entré aux États-Unis en 2005, mais n’aurait pas quitté le pays depuis l’expiration de son visa.

Plus de détails suivront.