/homepage
Navigation

Alcool et sexe : voici des anecdotes de couple vraiment gênantes

Coup d'oeil sur cet article

En collaboration avec

 

De la première date aux célébrations de deux ans d’amour en passant par les découvertes de microbrasseries en voyage, la consommation d’alcool est souvent au centre des activités de couple... pour le meilleur et pour le pire.

Il faut dire que quand on l’échappe, on l’échappe parfois assez fort.

Voici quelques anecdotes assez humiliantes qui entremêlent sexe et consommation excessive d’alcool.

P.-S. – Tout est 100% vrai, mais pour des raisons évidentes, on s’est permis de changer les prénoms des porteurs d’anecdote. On veut préserver leur dignité, quand même.

LA FOIS OÙ J’ÉTAIS DEVENU ENQUÊTEUR – Steve, 22 ans

Après un party de fin de session où la bière coulait à (très grands) flots, je suis rentré chez un ami d’un ami. Une fois dans sa chambre, j’ai réalisé que je ne me souvenais plus de son nom. Ha ha. Vive les vertus mnémotechniques de l’alcool! #not 

Pendant que le gars-sans-nom était aux toilettes, j’ai fouillé dans tous les tiroirs du bureau à la recherche d’un papier qui indiquerait son prénom. J’ai finalement trouvé un bail juste à temps. Il s'appellait Simon!

Au final, ça fait cinq ans qu'on est ensemble.

LA FOIS OÙ LE VIN ROUGE COGNAIT FORT – Mélissa, 27 ans

Il y a deux ans, mon chum m’a invitée dans un resto italien pour célébrer mon anniversaire. On a commandé des gnocchis aux pleurotes, de la pizza aux anchois et une bouteille de vin rouge fancy. On a ensuite commandé du dessert et une autre bouteille de vin rouge tout aussi fancy. À la fin de la soirée, j’avais les dents rouges et je me suis endormie sur la table.

Mon chum a dû me réveiller pour me ramener à la maison en taxi.

 

LA FOIS OÙ JE ME SUIS TROMPÉ DE PORTE – Paul, 35 ans

Ma blonde et moi, on avait décidé de s’offrir une fin de semaine dans un hôtel de Charlevoix. On s’est payé un beau souper, on s’est mis beaux, on a bu du bon vin... En plein milieu de la nuit, lors de l’heure du pipi nocturne, je me suis levé dans le noir pour ne pas déranger ma blonde.

Encore affecté par le Cabernet Sauvignon, je me suis trompé de porte et je suis sorti de la chambre. Comme j’étais complètement nu, je n’avais pas la clé sur moi. J’ai donc dû cogner à la porte de la chambre jusqu’à ce que ma blonde, qui dormait assez dur à cause du Cabernet, vienne m’ouvrir la porte.

Je ne pense pas avoir besoin de vous exprimer à quel point je me sentais vulnérable pendant ces interminables sept minutes.

LA FOIS OÙ LE BRUNCH ÉTAIT DIFFICILE – Gabrielle, 21 ans

C’était un de ces partys de fête où je devais « juste aller prendre un verre et rentrer tôt ». Malheureusement, je l’ai échappé. Le lendemain, j’avais un brunch avec ma belle-famille. J’ai passé tout l’avant-midi à vomir dans la salle de bains entre deux bouchées de pain doré. Personne ne s’est rendu compte de rien.

Enfin j’espère.

LA FOIS OÙ ON N’ÉTAIT PAS CONTENTS – Sam, 23 ans

Un soir de trop nombreuses pintes, j’ai décidé que le nom de notre chat devrait être Minouche. Ma blonde, elle, pensait qu’on devrait le baptiser Sylvain. Nos points de vue divergents ont mené à une chicane assez explosive merci. On était tellement en beau joual vert que j’ai dû dormir sur le sofa.

J’oubliais : on n’a pas de chat.

 

LA FOIS OÙ J’ÉTAIS TRÈS FATIGUÉE – Tania, 30 ans

Je vivais une rupture difficile. Avec l’encouragement de mes amies, j’ai trouvé une première date post-breakup sur un certain réseau social dont on taira le nom. Le gars était parfait: grand, blond, gentil, drôle – bref, le rêve.

Après une première rencontre un peu trop arrosée, je l’ai invité chez moi. Malheureusement, j’avais bu un deux trois ou quatre vodka-canneberges de trop et je me suis endormie pendant qu’on faisait l’amour.

Le gars ne m’a jamais rappelée.


Une consommation modérée, ça ne veut pas dire faire une croix sur la pale ale du vendredi soir. C’est simplement éviter de devenir une anecdote gênante que tout le monde peut lire sur le Sac de chips. Comme quoi respecter ses limites, c’est toujours une bonne idée!