/news/provincial
Navigation

Tramway et BAPE: l’opposition déplore que Labeaume «tente de sauter des étapes»

Jean Francois Gosselin
Photo Agence QMI, Simon Clark Jean Francois Gosselin
Québec 21

Coup d'oeil sur cet article

 En réclamant que le BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) consacré au tramway ait « un mandat très bien circonscrit », le maire Labeaume « tente de sauter des étapes », a déploré Jean-François Gosselin. 

 Selon le chef de Québec 21, il s’agit là « d’une autre décision douteuse du maire de Québec ». Au lieu de vouloir accélérer le pas, l’administration municipale aurait plutôt tout intérêt à « suivre l’ordre logique », pense-t-il. 

 Enjeux 

 Aux yeux de l’opposant, le BAPE pourra se pencher sur divers enjeux. 

 « Il y a les milieux humides. On peut également penser à l’enjeu du bruit, particulièrement du côté du boulevard Pie-XII (à Sainte-Foy). N’oublions pas aussi qu’on va creuser dans la falaise », a-t-il détaillé. 

 M. Gosselin a répété que le Réseau de transport structurant est « le plus gros projet que la Ville de Québec n’aura jamais connu. Il est normal et même primordial que le projet soit soumis aux mêmes règles que les autres projets d’une telle envergure. » 

 Une experte se prononce 

 D’autre part, Le Journal a interrogé Sophie L. Van Neste, professeure en études urbaines à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), au sujet de la pertinence de tenir un processus environnemental (incluant un BAPE) pour un projet censé avoir un impact positif sur l’environnement et diminuer les gaz à effet de serre (GES). 

 Sans se prononcer sur le cas spécifique du tramway de Québec, l’experte s’est montrée favorable à un BAPE pour les projets structurants de cette envergure. « En général, ça permet de maximiser les retombées positives et d’améliorer les projets », pense Mme Van Neste. 

 Plus tôt cette semaine, le maire Labeaume avait déjà mentionné que « dans la balance des avantages environnementaux, plus il y aura un transport structurant en place, mieux ce sera pour l’environnement ».