/news/currentevents
Navigation

Médecin agresseur: des victimes soulagées par son plaidoyer de culpabilité

Médecin agresseur: des victimes soulagées par son plaidoyer de culpabilité
Photo d’archives agence qmi

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – La décision de l'ancien médecin Laval Claveau de plaider coupable à cinq chefs d’accusation d’agressions sexuelles commises sur quatre patientes a soulagé certaines de ses victimes.

Lundi matin, le médecin à la retraite a reconnu ses crimes au palais de justice de Chicoutimi, à Saguenay. Il a été condamné dans la foulée à purger deux ans moins un jour de détention dans la communauté.

Une des victimes du médecin a toutefois retenu que le nom de Claveau sera inscrit au registre national des délinquants sexuels pour le reste de sa vie. «Au moins, les conséquences, il va les vivre toute sa vie. Ce n’est pas un sentiment de vengeance. Moi, je vais en avoir toute ma vie des conséquences. Je m’en rappellerai tout le temps», a-t-elle confié à TVA Nouvelles.

«Il doit vivre les conséquences au-delà des remords. Je suis soulagée que ça se termine. Ç'a été très long», a-t-elle ajouté.

En plaidant coupable, Claveau a admis, lundi, avoir fait des commentaires sur la poitrine de ses quatre victimes entre 2009 et 2015. Dans un cas, il a aussi embrassé un sein d’une patiente.

Laval Claveau avait aussi dit à une de ses patientes atteintes d'un cancer du sein: «Je ne sais pas pourquoi ça arrive à celles qui ont les plus beaux seins. Continue de porter des décolletés.»

Claveau avait écrit une lettre de remords à une victime dans laquelle il admettait qu’il avait mené des examens médicaux de trop et qu’il était un obsédé sexuel.

En plus des deux années de détention en collectivité où il sera assigné à demeurer à sa résidence, l'ex-médecin devra respecter un couvre-feu par la suite. De plus, Laval Claveau devra faire 100 heures de travaux communautaires et faire un don de 500 $ pour le cancer du sein.