/lifestyle/fashionbeauty
Navigation

Céline Dion en met plein la vue

Celine Dion
Photo WENN

Coup d'oeil sur cet article

Le début d’année de Céline Dion a été haut en couleur et ses nombreuses tenues n’ont pas nécessairement plu à tout le monde. À un point tel, que la chanteuse s’est manifestée dans une entrevue accordée il y a quelques jours au balado britannique The Dan Wootton Interview.

Céline Dion, portant Dodo Bar Or, est entourée
 des danseuses du spectacle Féérie du Moulin 
Rouge à Paris, le 26 janvier.
Photo Getty Images
Céline Dion, portant Dodo Bar Or, est entourée des danseuses du spectacle Féérie du Moulin Rouge à Paris, le 26 janvier.

À tous ceux qui ont partagé leur opinion négative, elle a lancé : « La mode a toujours été une partie intégrante de qui je suis, mais avant j’avais une approche plus conservatrice... À 50 ans, ce n’est plus une question de prendre des risques. Je porte ce que je veux et je fais ce qu’il me plaît. »

Céline Dion portant Chanel à
 Paris, le 2 février.
Photo capture d’écran, Facebook
Céline Dion portant Chanel à Paris, le 2 février.

Il faut dire que depuis qu’elle est apparue vêtue du hoodie Titanic de la marque Vetements en juillet 2016, le style de Céline a explosé et la diva y est allée de surprise en surprise. En quelques saisons, elle est devenue une « carte de mode » qui enchaîne les looks à la vitesse grand V. Elle rejoint les fashionistas du globe. Chacune de ses silhouettes est photographiée et se retrouve sur les différents sites qui la répertorient. Mais à la différence de certaines stars qui peaufinent leur style, Céline semble s’amuser et expérimenter.

Cascades de looks

Céline Dion portant Baja 
East et Alberta Ferretti à son
 arrivée à Paris, le 21 janvier.
Photo Instagram Céline Dion
Céline Dion portant Baja East et Alberta Ferretti à son arrivée à Paris, le 21 janvier.
Céline Dion au défilé 
Alexandre Vauthier haute
 couture printemps 2019
 au Grand Palais à Paris,
 le 22 janvier 2019.
Photo Getty Images
Céline Dion au défilé Alexandre Vauthier haute couture printemps 2019 au Grand Palais à Paris, le 22 janvier 2019.

À en juger sur son compte Instagram, chaque activité mérite son look. Elle s’en donne à cœur joie, prenant le temps de partager ses tenues et d’identifier les marques qu’elles portent : un survêtement tacheté Baja East, un paletot Alberta Ferretti et des bottillons Gianvito Rossi pour souligner sa joie d’arriver à Paris à la sortie d’un jet, une robe rose ornée de cristaux Dodo Bar Or pour une soirée au Moulin rouge, une silhouette années 40 mélangeant différentes griffes pour célébrer la Ville lumière, une robe-pull noir Chanel agencée à une casquette recouverte d’un voile de tulle pour dire au revoir à Paris et la version florale Valentino en route vers un enregistrement hommage à Aretha Franklin pour les Grammy’s à Los Angeles.

Céline portant Oscar de la 
Renta à Paris, le 27 janvier.
Photo Shutterstock
Céline portant Oscar de la Renta à Paris, le 27 janvier.

Si je devais arrêter mon choix sur mon look préféré des dernières semaines, c’est assurément le trench de tulle rouge ombré Oscar de la Renta, ceint d’un ruban de velours noir qui remporte la première place. Élégant, féérique, original... Qui plus est, Céline le porte avec une telle nonchalance et en plein jour !

La mode n’a pas d’âge

Céline s’amuse plus que jamais, et le vêtement est pour elle un mode d’expression qu’elle manie habilement. J’ai envie de lui dire bravo et d’en demander encore et encore simplement parce qu’elle ose, qu’elle prend des risques et que ça lui va très bien. Il faut saluer l’audace. Céline, comme de plus en plus de femmes, ne se laisse pas ralentir par la cinquantaine. Bien au contraire, et c’est tant mieux. Céline prouve bien que la mode n’a pas d’âge.

Céline Dion portant Rochas, 
Batsheva, Rochas, Moschino
et Gabriela Hearst à l’hôtel de
 Crillon à Paris, le 1er février.
Photo capture d’écran, Facebook
Céline Dion portant Rochas, Batsheva, Rochas, Moschino et Gabriela Hearst à l’hôtel de Crillon à Paris, le 1er février.

D’ailleurs, il n’y a pas de hasard puisque son passage dans la capitale française tombait pile avec les présentations printemps-été de haute couture. L’amie et bonne cliente des plus grandes maisons était assise aux premiers rangs de leur défilé. Et vous dire son influence, Giorgio Armani et Alexandre Vauthier l’ont saluée lors de leur sortie sur la passerelle ! « Je veux faire ce que je choisis d’être. J’ai l’occasion de porter de la haute couture et tout ce qui me fait sentir belle, forte, sans peur, féminine, attirante », a-t-elle précisé à The Dan Wooton Interview.

 

SOUS L’OEIL DE PEPE

Pepe Munoz et Céline Dion ont fait
une visite à la boutique Givenchy de
 Paris, le 24 janvier.
Photo Wenn
Pepe Munoz et Céline Dion ont fait une visite à la boutique Givenchy de Paris, le 24 janvier.

Lorsque Law Roach est absent, c’est le meilleur ami de Céline Dion, Pepe Munoz, qui prend le relais comme styliste.

Céline Dion au défilé 
Jean Paul Gaultier haute 
couture printemps 2019 
dans les ateliers de la maison
 à Paris, le 23 janvier 2019.
Photo Getty Images
Céline Dion au défilé Jean Paul Gaultier haute couture printemps 2019 dans les ateliers de la maison à Paris, le 23 janvier 2019.
Céline Dion portant Valentino 
quitte Las Vegas en route vers
 Los Angeles pour participer à une 
émission hommage à la regrettée 
Aretha Franklin, le 13 janvier.
Photo capture d’écran, Facebook
Céline Dion portant Valentino quitte Las Vegas en route vers Los Angeles pour participer à une émission hommage à la regrettée Aretha Franklin, le 13 janvier.

Celui-ci l’a accompagnée durant toute sa semaine à Paris. Il a démontré le spectre de ses goûts. Sous son œil, la chanteuse s’est glissée dans une robe scintillante hautement fendue d’Alexandre Vauthier, puis dans une combinaison décolletée du même couturier, accessoirisée d’un bibi et de lunettes solaires pour applaudir le créateur Jean Paul Gaultier. À la présentation Valentino, son look était bobo-luxe sur fond de teintes désertiques. Puis pour Ronald van der Kemp et Armani Privé, elle a joué le masculin-féminin en tailleur métallique pour l’un et en tunique de soie blanche décorée d’un nœud s’ouvrant sur un pantalon de satin pour l’autre.

Céline Dion au défilé 
Ronald van der Kemp 
haute couture printemps 
2019 à l’hôtel d’Avaray 
à Paris, le 23 janvier.
Photo capture d’écran, Facebook
Céline Dion au défilé Ronald van der Kemp haute couture printemps 2019 à l’hôtel d’Avaray à Paris, le 23 janvier.
 Céline Dion au défilé Valentino  
haute couture printemps 2019 à 
l’hôtel Salomon de Rothschild 
à Paris, le 23 janvier.
Photo courtoisie
Céline Dion au défilé Valentino haute couture printemps 2019 à l’hôtel Salomon de Rothschild à Paris, le 23 janvier.

Tantôt sobre, tantôt surprenante

Mais ses compositions les plus intéressantes ont été repérées entre les défilés. La plus sobre d’entre elles : Céline toute de cuir vêtue et parfaitement coordonnée à son acolyte Pepe. La large ceinture et les lunettes 2019 Max Mara sont les touches hyper tendance. Les plus surprenantes : le look conceptuel Maison Margiela mêlant une robe hoodie jaune à une veste hybride pull torsadé et d’énormes baskets ou encore celui aux allures athlétiques, dont l’imprimé léopard de la salopette de néoprène détaché rappelle les couleurs de la veste smoking Calvin Klein et le chandail rouge. Céline a aussi craqué pour un jean lavé à l’acide l’agençant à un coton ouaté Pandamaki, qui indiquait « I’m Worth It » (« Je le vaux bien »), puis à un t-shirt blanc et une veste de sequins Balmain. Retenez l’ourlet roulé qui dégage les chevilles, allégeant la silhouette, et les escarpins argent, la touche de brillance qui chic’ise le tout.