/news/health
Navigation

Urgences engorgées sur la Côte-Nord

Coup d'oeil sur cet article

Les urgences de plusieurs centres hospitaliers de la Côte-Nord sont engorgées. Cette situation perdure depuis plus de deux semaines, notamment, à Baie-Comeau. 

L’urgence l'hôpital Le Royer de Baie-Comeau a fonctionné presque au double de sa capacité au cours des derniers jours. Les autorités de la santé de la Côte-Nord indiquent qu’il n'y a pas d'éclosion particulière de gastro ou de grippe, mais on recense des cas variés comme des chutes, des pneumonies, des AVC dans les urgences. 

Les lits d'hospitalisation sont à plein rendement, ce qui fait que l'on doit garder des gens à l'urgence faute de pouvoir les transférer. Plusieurs congés devraient être donnés au cours des prochaines heures, ce qui contribuera à améliorer la situation. 

Le taux d’occupation à l’hôpital Le Royer s’élevait à 170 % mercredi matin. Il s’agit d’une amélioration, puisqu’il s’élevait à 220 % mardi. 

Des lits de débordement ont été ouverts et les équipes médicales surveillent l’évolution de la situation d’heure en heure. 

Le nombre de consultations à l'urgence a aussi diminué depuis hier. Les autorités de la santé demandent aux usagers qui ont un médecin de famille de tenter de le consulter avant de se rendre à l'urgence ou encore de consulter une infirmière praticienne spécialisée. 

L'urgence de l'hôpital de Sept-Îles est aussi fort achalandée. Le taux d'occupation varie d'heure en heure. Il était à 170 % mardi matin, et ce n'est vraiment pas en raison de l'activité grippale. L’indice varie de modéré à stable dans la région.