/investigations
Navigation

Un prêt de 3,3 M$ à une firme du président

En plus de prêter à un associé du président, une filiale a prêté à une firme de ce même président

Residences Aristocrate
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Une filiale d’Otéra a accordé un prêt de 3,3 millions $ à une firme du président d’Otéra et de son ex-femme pour le financement d’un immeuble à revenus à Côte-Saint-Luc.

 

Chez Otéra, une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, le code d’éthique précise pourtant clairement qu’un employé peut être nommé dirigeant ou administrateur d’une autre compagnie seulement « à condition que [...] la société en question ne soit pas un partenaire, un client ou un fournisseur de biens d’Otéra ».

Notre Bureau d’enquête a découvert que la Société financière MCAP, une filiale à 78 % d’Otéra, a accordé ce prêt de 3,3 M$ à la fin 2017 à une compagnie à numéro administrée notamment par Alfonso Graceffa et son ancienne femme.

12 milliards $

M. Graceffa est le grand patron d’Otéra, la filiale de la Caisse qui fait du financement immobilier avec un chiffre d’affaires de 12 milliards $. MCAP est dans le giron de la Caisse depuis 2002, selon son site internet.

Le prêt de 3,3 M$ a servi au refinancement d’un immeuble à logements, les Résidences Artistocrate, à Côte-Saint-Luc, sur l’île de Montréal, révèlent des documents consultés par notre Bureau d’enquête.

« Mandat très large »

Interrogée à ce sujet, Mélanie Charbonneau, vice-présidente des Affaires juridiques d’Otéra, a d’abord tenu à rappeler que « la Caisse a lancé un mandat d’enquête avant-hier avec un mandat très large afin que toutes les vérifications nécessaires soient faites de façon indépendante ».

Puis elle a ajouté : « En tant qu’actionnaire, Otéra Capital a des représentants au conseil d’administration de MCAP, dont monsieur Graceffa. Le conseil n’approuve aucun prêt individuel, incluant celui auquel vous faites référence, donc monsieur Graceffa n’a fait partie d’aucune discussion ou décision à cet égard. »

Selon Mme Charbonneau, « ces prêts [de] MCAP ne sont pas assujettis à aucune approbation d’Otéra Capital. MCAP est une compagnie gérée indépendamment d’Otéra Capital. M. Graceffa avait néanmoins déclaré à MCAP son intérêt dans l’immeuble en question », nous a-t-elle écrit.

Nouvelles questions

L’octroi de ce prêt n’est pas sans poser de nouvelles questions relativement à une apparence de conflit d’intérêts au sein de la haute direction d’Otéra.

Notre Bureau d’enquête a révélé hier qu’Otéra Capital avait accordé en 2017 un prêt de 44 M$ à une entreprise d’un important partenaire d’affaires du grand patron d’Otéra pour la construction d’une résidence de personnes âgées, Le Quartier St-Jean.

Otéra soutient que son PDG Alfonso Graceffa n’a participé d’aucune manière au traitement de ce dossier de prêt avec son associé et qu’il s’est retiré des réunions durant lesquelles il en était question.

Nos recherches ont permis de déterminer que M. Graceffa est actionnaire et administrateur d’une dizaine d’entreprises distinctes d’Otéra et de MCAP. La grande majorité de ces firmes œuvrent dans le secteur immobilier.

Toujours selon le code d’éthique d’Otéra, toute activité menée par les employés en dehors d’Otéra « doit être séparée de [leurs] activités professionnelles au sein d’Otéra et ne doit pas [les] empêcher de passer le temps et l’effort nécessaire à les réaliser ».

Notre Bureau d’enquête a aussi révélé mardi que Martine Gaudreault, vice-présidente d’Otéra, est une partenaire d’affaires et de cœur d’un prêteur privé longtemps lié au clan mafieux Rizzuto.

Martine Gaudreault et son conjoint Alain Cormier ont effacé les traces de leurs relations d’affaires sur internet, après nos révélations de mardi. Le site de Bancan, la compagnie de Cormier, ne fait plus la promotion d’immeubles de Martine Gaudreault et sa page LinkedIn n’existe plus depuis mardi. « Les décisions prises par les employés quant à leurs comptes de réseaux sociaux relèvent de leur vie personnelle et privée », dit la porte-parole d’Otéra Mélanie Charbonneau.