/lifestyle/food
Navigation

Sonia benezra: amoureuse des réunions et de la cuisine familiale

Sonia Benezra
Photo PIerre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Sonia Benezra est la reine de l’entrevue, en français, en anglais, en espagnol. Sonia en effet parle plusieurs langues, mais elle parle surtout le langage du cœur et du respect. Elle parle certes, mais écoute aussi beaucoup. C’est donc un bonheur de la retrouver sur les ondes de TVA dimanche, à 21 h à l’émission Tout le monde aime, une émission qui prouve que tout le monde aime les artistes et l’animatrice. Côté cuisine, Sonia avoue avec émotion l’amour qu’elle porte aux réunions familiales et à la cuisine qui en découle. Candidement, elle avoue également ne pas être une grande cuisinière et aimer inconditionnellement le filet de bœuf et les frites.

Questionnaire gourmand

Présente-moi ton accessoire de cuisine fétiche et pourquoi l’avoir choisi.

Cafetière Cona, il faut dire que la saveur de cette méthode de faire son café est extraordinaire. Je trouve même cela joli de voir l’eau infuser le café de cette façon. En plus, c’est très bon.

As-tu d’autres accessoires qui te facilitent la vie dans ta cuisine ?

J’ai un service de vaisselle blanche et or, que j’avais acheté il y a très longtemps dans une boutique de la rue Laurier, à Montréal, et qui est de la porcelaine d’Italie. C’est un peu cocasse, mais je ne l’utilise jamais. J’ai trop peur de la casser. J’aimerais l’offrir plus tard, sinon, d’ici là, il faudrait que je trouve le moyen quand même de m’en servir un peu.

Pour toi, un bon repas et une soirée parfaite, c’est quoi ?

Le thé à la menthe termine toujours un bon repas en famille.
Photo Adobe Stock
Le thé à la menthe termine toujours un bon repas en famille.

D’avoir vu ma maman constamment faire à manger pour toute la maisonnée, ça inspire. Elle faisait même le pain maison, c’est intimidant un peu lorsque l’on n’a pas le même talent. Ma sœur, par exemple, fait des desserts et gâteaux fabuleux. Moi, c’est plus simple, savoureux tout de même, mais sans flafla. Alors, lorsque je reçois, le repas est partagé et chacun apporte un plat ou sa spécialité. Moi, c’est souvent du saumon grillé sauce soya, une traditionnelle salade cuite que ma sœur apporte. Chaque sœur a sa spécialité dans la famille. Aussi, salade de carottes et bettes à carde au paprika, aubergines blanc et rouge, betteraves et cumin et vinaigre. Salade de pommes et betteraves. Il y a une grande assiette de fromages et on termine avec les sucreries de ma sœur Kelly et le thé à la menthe, bien sûr.

Essayes-tu tes recettes avant de les servir à tes invités ?

Non, mais je fais souvent les plats que je sais maîtriser. Je ne veux pas prendre mes invités en otages ou comme cobayes.

Raconte-moi une réalisation culinaire dont tu es la plus fière.

Un jour, lors d’un séjour à Paris, j’ai fait une omelette à Richard Cocciante, il a adoré et j’étais bien fière de mon coup. Je fais aussi une compote de pommes-fraises-bleuets-citron-miel que me demandent mes proches et que je sers avec un yogourt grec. C’est très bon.

Dis-nous que tu rates les choses à l’occasion et qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté...

Un spaghetti avec une sauce tomate merveilleuse que j’avais mis un temps fou à faire. Puis, je ne sais pas pourquoi, j’ai décidé d’y ajouter de la sauce piquante, une horreur, c’était immangeable. Nous avons été bien déçus, car c’était beaucoup de travail pour rien.

Meilleure expérience culinaire à vie ?

En fait, ce n’était pas juste la cuisine ou le restaurant, mais le contexte et le plaisir partagé avec des gens que j’aime et que je respecte beaucoup. À Paris, après une émission spéciale Céline Dion, nous sommes allés manger avec Céline, René et Luc Plamondon dans un restaurant que René aimait bien, Chez Roger. Un souvenir mémorable.

Ça sentait quoi chez toi, dans la cuisine, lorsque tu étais petite ?

En fait, ça sentait toujours la cuisine, la sauce tomate et poivron, les épices douces, la cannelle, le cumin, la menthe fraîche, le persil frais, le miel, l’odeur de pain chaud au sortir du four, ça sentait l’amour et le partage. Je me souviens aussi particulièrement d’un grand moment de partage en toute simplicité, l’apéro du samedi midi au retour de la synagogue.

As-tu un rêve culinaire ? Un resto où tu souhaites aller, un projet culinaire, un vin rare à déguster... ?

Sonia Benezra
Photo Adobe Stock

Je rêve d’aller en Italie apprendre à faire toutes les spécialités traditionnelles : la lasagne, les raviolis, les pizzas fines, les risottos, les osso buco, les gnocchis, les pâtes fraîches, sans oublier le bon vin et le tiramisu. Bref, c’est un bien beau rêve.

Livre de recettes préféré ?

Comme beaucoup, j’ai quelques livres de cuisine bien pratiques. Mais le cahier de recettes de ma maman et sa boîte où elle avait découpé toutes les recettes dans les magazines et autres recueils, je les garde jalousement.

Fromage préféré ?

Sonia Benezra
Photo Adobe Stock

Je mangerais juste du fromage si je pouvais, tous les fromages. D’ailleurs, je les préfère au dessert et c’est souvent comme ça que je clos un repas.

Son carnet d’adresses

Vos restos préférés ?

J’ai un faible pour le restaurant Gibbys, c’est le restaurant où je suis allée avec mon premier amoureux. J’y vais à chaque belle occasion, avec des amis, la famille, pour une fête, c’est comme un rituel. J’aime aussi Leméac, le Henri Brasserie Française, le Monarque, l’Express.

Resto préféré pour sortir en tête-à-tête ?

Le restaurant Lucca dans la Petite-Italie. Ils me font une soupe de poisson incroyable qui n’est même pas sur le menu. Si j’étais vous, je la demanderais aussi.

Resto préféré pour vos sorties en groupe ?

Milos le midi, c’est vraiment bien pour un lunch relax, les prix sont aussi plus doux.

Boutique gourmande préférée ?

Gourmet Santé, un petit traiteur formidable, c’est un incontournable pour moi, simple et bon, produits de qualité, j’adore.

Resto préféré à l’extérieur de Montréal ?

Sonia Benezra
Photo courtoisie

Au Parmesan à Québec, j’y ai passé tellement de belles soirées.

Vin préféré ?

Du vin rouge principalement et corsé s’il vous plaît, majoritairement Italien. Sinon, un bon sancerre blanc. Je me souviens en avoir bu un délicieux avec André-Philippe Gagnon qui avait ouvert une bouteille et nous avions aussi mangé du foie gras de canard lors de ce repas, nous avons tellement ri.

Produits culinaires chouchous ?

Le homard, son produit chouchou !
Photos courtoisie
Le homard, son produit chouchou !

Le homard, c’est même de la folie mon truc. En saison, j’en dévore plus d’un. Sinon, le steak au poivre, le steak grillé sans fioriture, avec des pommes de terre et un bon vin rouge, bonheur. Mais je peux aussi me contenter d’une bonne salade repas.

Recette fétiche ?

J’adore faire et manger une salade grecque, je me sens en vacances lorsque je la déguste.

De quoi ne peux-tu pas te passer en cuisine ?

De légumes en général.

Gourmandise coupable ?

Sonia Benezra
Photo Adobe Stock

Des frites et du ketchup. Des brownies avec une sauce au chocolat et de la crème fouettée. Des oignons frits, bien croustillants, ouf, j’y pense et j’ai le goût.

Votre style de cuisine préféré ?

Méditerranéenne.