/news/consumer
Navigation

40 M$ demandés pour cette maison

La demeure montréalaise construite au début du 20e siècle est la plus chère sur le marché dans la province

Coup d'oeil sur cet article

La demeure la plus dispendieuse sur le marché montréalais, un immense domaine de prestige du début du 20e siècle, cherche un nouveau propriétaire qui serait prêt à débourser la coquette somme de 40 millions $.

Il s’agit de la Maison John-Wilson- McConnell, située au cœur du quartier Golden Square Mile, au centre-ville de Montréal.

La demeure est inspirée des villas italiennes et « évoque la splendeur de Downton Abbey », selon la fiche de vente de Sotheby’s International Realty.

D’après les recherches de TVA Nouvelles, cette nouvelle inscription est désormais la résidence la plus chère actuellement en vente au Québec.

« Ce genre de maisons étaient faites avec les meilleurs architectes de l’époque. On ne lésinait pas sur la conception ni sur la réalisation, en important des œuvres d’art et des matériaux de l’Italie, par exemple », explique le directeur des politiques pour l’organisme Héritage Montréal, Dinu Bumbaru.

Vue sur la montagne

Le manoir, qui compte 67 pièces, a déjà reçu la reine Elizabeth II et bon nombre de dignitaires.

Selon Sotheby’s, les propriétaires actuels de la demeure l’ont restaurée au cours des 10 dernières années pour lui « redonner sa splendeur du début du siècle dernier, tout en la rénovant afin qu’elle soit au goût du jour ».

Située sur un terrain de deux acres et demi, la résidence offre le mont Royal en toile de fond.

Très rare

Amorcée en 1913, la construction du manoir a été interrompue l’année d’après en raison de la mort de son propriétaire.

C’est en 1924 que l’homme d’affaires et philanthrope J.W. McConnell va mandater les architectes Charles Platt et Kenneth Guscotte Rea pour terminer le travail.

« La demeure reflète la prospérité économique de Montréal au tournant du 20e siècle et la montée d’une élite de riches marchands dans le Mille carré doré », écrit la Ville de Montréal sur son site internet

D’après M. Bumbaru, il y aurait peu de maisons aussi luxueuses au Canada. Quelques-unes sont à Westmount ou à Senneville, sur l’île de Montréal. Les autres sont à Toronto, à Winnipeg et à Vancouver.

Dans ce manoir

10 chambres à coucher

♦ 9 salles de bain

♦ 6 places de stationnement

♦ 2 acres et demi de jardins

♦ Des objets d’art religieux datant du 14e siècle