/weekend
Navigation

Le rap d’adulte de Webster

Webster
Photo Agence QMI, Stevens Leblanc Webster

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que le hip-hop connaît finalement ses premières heures de gloire au Québec, un des pionniers du genre sur la scène locale est rendu ailleurs. Après un silence musical de sept ans, le rappeur – et auteur et conférencier – Webster réapparaît­­­ avec un album où son rap se marie désormais avec le jazz et le rock.

Ça s’appelle du #rapdadulte, dit en riant Webster, de son vrai nom Aly Ndiaye, rencontré dans un café de son quartier Limoilou.

Nouvelle approche

À bientôt 40 ans, l’artiste de Québec affirme qu’il ne se reconnaît plus dans le rap actuel. « Je suis déconnecté des codes », lance-t-il. Alors quand l’envie lui a pris de retourner en studio, il a contacté le trio jazz 5 For Trio.

Le trio, formé de Sylvain St-Onge, Mathieu Rancourt et Jean-François Gingras, a investi deux ans de recherche musicale pour trouver comment fusionner efficacement les textes de Webster à sa musique.

Si l’approche musicale a changé, la pensée reste la même. Sur Webster & 5 For Trio, le rappeur milite, s’indigne et dénonce : l’intolérance, le racisme, les injustices sociales, tout y passe.


Simultanément à la sortie de son album Webster & 5 For Trio, en vente le 8 février, Webster lance aussi À l’ombre des feuilles, un guide d’écriture hip-hop. Un concert-lancement est prévu le 16 février, au Quai des Brumes, à Montréal.