/news/provincial
Navigation

Le Carnaval de Québec satisfait de son premier week-end

L’événement profite d’un bel achalandage pour lancer sa 65e édition

Les carnavaleux ont profité d’un week-end ensoleillé pour venir en grand nombre découvrir les nouveautés du 65e Carnaval de Québec.
Photo Pascal Huot Les carnavaleux ont profité d’un week-end ensoleillé pour venir en grand nombre découvrir les nouveautés du 65e Carnaval de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

La direction du Carnaval de Québec se montre « très fière » du premier week-end de sa 65e édition même si le défilé qui devait incarner le renouveau de la fête n’a pas été à la hauteur des attentes samedi.

Le Carnaval a fait face à un vent de déception sur les réseaux sociaux, dimanche, au lendemain de la tenue de son premier de deux défilés sur Grande Allée.

Les carnavaleux ont profité d’un week-end ensoleillé pour venir en grand nombre découvrir les nouveautés du 65e Carnaval de Québec.
Photo Pascal Huot

Les festivaliers ont notamment pointé du doigt un retard important du cortège et un manque d’ambiance entre les plateaux. Embauché spécialement pour relancer la fête hivernale, le conseiller spécial Daniel Gélinas avait pourtant promis un effet « wow » lors de ce grand défilé.

En mode constructif

Le Carnaval a d’emblée reconnu des ratés, promettant des correctifs lors de la seconde présentation du spectacle samedi prochain.

« On est en mode constructif, on est en mode évolution. Qui dit évolution, innovation, dit qu’il faut faire des ajustements », a fait valoir, dimanche, la directrice générale du Carnaval, Mélanie Raymond.

Les carnavaleux ont profité d’un week-end ensoleillé pour venir en grand nombre découvrir les nouveautés du 65e Carnaval de Québec.
Photo Pascal Huot

L’organisation se montre malgré tout très satisfaite des premiers jours de l’événement. L’achalandage est à la hauteur, assure-t-on aussi.

« Je ne pense pas que les gens puissent ne retenir que ça [les problèmes du défilé, NDLR], parce qu’il y a eu de très belles prestations. Il ne faut pas l’oublier non plus », mentionne Mme Raymond, en entrevue avec Le Journal.

D’autres surprises

Elle ajoute que le défilé n’est pas la seule pièce de la nouvelle vision du Carnaval qui se met en branle cette année.

Sous les conseils de l’ancien patron du Festival d’été de Québec, l’organisation a décidé d’abandonner certaines traditions, comme le défilé en Basse-Ville et les duchesses, pour concentrer ses énergies et son budget sur de grands rendez-vous. Ainsi, des lieux comme la Cour royale et le camp à Jos profitent d’une programmation bonifiée.

Ces choix commencent déjà à porter leurs fruits, selon Mélanie Raymond. « Les sites sont magnifiques. Ils sont bondés à souhait », dit-elle.

La directrice générale souligne que le Carnaval réserve d’autres surprises à ses adeptes. La soirée « EDM Sapporo » de vendredi, qui verra six DJs féminines des quatre coins du monde se produire sur la rue Jacques-Parizeau, est du nombre. « C’est une belle nouveauté qui montre le caractère festif qu’on veut ramener. [...] On est allé pour la totale », lance-t-elle.