/sports/golf
Navigation

LPGA : un bon début de saison pour Anne-Catherine Tanguay

Coup d'oeil sur cet article

Malgré une chute du deuxième au 32e rang au fil des quatre rondes de l’Omnium ISPS Handa Vic, la Québécoise Anne-Catherine Tanguay est satisfaite de son rendement, estimant qu’il s’agissait d’une bonne entrée en la matière pour la saison qui s’amorce.

Auteure d’une excellente carte de 66, jeudi, à Victoria en Australie, Tanguay a finalement montré un rendement de 290 (+1) après 72 trous. Les chiffres peuvent toutefois induire en erreur. Après une première journée disputée dans d’excellentes conditions, le vent s’est levé pour le reste de la fin de semaine.

Ainsi, samedi, seulement six des 76 golfeuses encore en lice ont signé une carte sous la normale. «Les conditions ont vraiment changé. C’était difficile», a concédé Tanguay, dimanche, sans cacher que les bourrasques avaient amplifié quelques erreurs en fin de tournoi.

«La première journée, mon engagement ["commitment"] était meilleur. Après, j’ai douté un peu sur mes coups. Dans des conditions difficiles, la marge d’erreur diminue. Je me sentais bien et j’étais en forme, mais je manquais un peu de conviction.»

«J’ai fait plusieurs bons coups de qualité. Je suis contente de ma semaine et c’est un pas dans la bonne direction», a toutefois lancé l’athlète de 28 ans.

Confiance intacte

Entamant la saison avec l’objectif de percer le top 100 mondial, celle qui pointait au 310e rang avant la mise à jour du classement lundi poursuit ainsi sur une belle lancée. Elle a en effet conclu la campagne 2018 avec une 16e place à Portland, son meilleur résultat en carrière au sein de la LPGA. Ce 32e rang en Australie est son deuxième.

«Je suis extrêmement contente de faire les coupes à mon premier tournoi. J’ai offert une solide performance lors de la première ronde, ce qui m’a donné confiance. C’est un bon départ, je suis contente.»

La Québécoise aura maintenant quelques jours pour apporter quelques correctifs, puisqu’elle prendra part à l’Omnium d’Australie, à compter de jeudi.

«Je dois travailler sur l’aspect mental. C’est surtout au niveau de l’engagement sur mes coups. Je dois douter moins de mes décisions. Je dois également travailler sur mon jeu sur les verts. Mon élan est un peu long, alors je vais tenter de faire plus court et d’accélérer le rythme.»

«À l’entraînement, les choses vont bien, et en compétition, il y a des petites choses qui changent un peu. Il y aura simplement de petits ajustements à faire. Je vais me concentrer là-dessus.»

En bref

La Française Céline Boutier (72) a été sacrée championne grâce à son cumulatif de 281, huit coups sous la normale. Elle a conclu avec une avance de deux coups sur le trio formé des favorites locales Su Oh (74) et Sarah Kemp (65) ainsi que de l’Anglaise Charlotte Thomas (69).

La Canadienne Alena Sharp (72) a terminé en 17e place avec un bilan de 287 (-2).