/news/currentevents
Navigation

Un ado serait à l’origine de l’incendie mortel à Longueuil

Coup d'oeil sur cet article

LONGUEUIL – Un adolescent serait à l'origine de l’incendie qui a coûté la vie à trois personnes et laissé un enfant orphelin la fin de semaine dernière à Longueuil.

Le drame horrible hantera longtemps Yunaisy Bahanonde et son fils. C’est lui qui aurait accidentellement allumé le feu en faisant cuire de la nourriture au petit matin, samedi, dans leur appartement. Il était toujours hospitalisé en raison de graves brûlures, lundi.

«Il a monté les escaliers et il criait à tout le monde "sortez de chez vous, sortez"», a raconté Mme Bahanonde à TVA Nouvelles.

Avant d’adresser des excuses aux locataires qui ont tout perdu ainsi qu’au garçon de 11 ans dont les parents et la grand-mère ont péri dans l’incendie, Mme Bahanonde veut discuter avec son fils, ainsi qu'avec un psychologue afin de trouver les mots justes...

Selon elle, son fils, qui est sous forte médication, n’a pas encore pris conscience de l’ampleur de la situation «Il est très brûlé et, psychologiquement, il ne va pas bien!», a expliqué sa mère, en larmes.

Quant aux autres sinistrés, ils ont été logés temporairement dans un hôtel par la Croix-Rouge.

En plus des trois décès, l'incendie a fait plusieurs blessés, dont certains qui ont subi des brûlures nécessitant leur hospitalisation.

Vague de solidarité

Au total, 13 familles totalisant une quarantaine de personnes, incluant 15 enfants, se sont retrouvées à la rue après le sinistre. La Croix-Rouge leur apporte de l'aide pour le moment.

Le gestionnaire de l'édifice résidentiel de 16 logements, Omar Guillet, avait confié au «Journal de Montréal» que la majorité des locataires n'avaient pas d'assurance pour le feu. Il a assuré qu'il cherchait à relocaliser les sinistrés dans d'autres logements, que ce soit dans d'autres édifices lui appartenant ou via son réseau de contacts.

Une vague de solidarité s'est mise en place à Longueuil. Des dons étaient notamment amassés du côté de l'organisme communautaire Carrefour Mousseau. Des citoyens s'y sont notamment rendus pour y apporter des denrées et des vêtements.

Une campagne de sociofinancement a aussi été lancée pour venir en aider au garçon de 11 ans qui a perdu ses parents.

Avec la collaboration d'Yves Poirier, TVA Nouvelles