/news/provincial
Navigation

[PHOTOS] Carnaval de Québec: découvrez la Cour royale de Bonhomme

Petits et grands découvriront un univers inspiré des rêves de Bonhomme

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.

Coup d'oeil sur cet article

La Cour royale de Bonhomme, qui remplace le traditionnel palais de glace, propose jusqu’au 17 février un parcours unique qui devrait faire vivre une expérience inédite aux visiteurs. 

Toute la semaine et jusqu’à dimanche, Bonhomme convie les carnavaleux à un grand rendez-vous place George-V. L’ampleur de la construction dépasse celle à laquelle les citoyens sont habitués. Pour sa 65e édition, Bonhomme voulait surprendre avec un déploiement différent. 

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark

En entrant dans l’imposante Cour royale, petits et grands découvriront un univers onirique et interactif inspiré des rêves de Bonhomme. Au centre de la cour trône une imposante sculpture de neige de 30 pieds de haut, du jamais vu selon l’organisation du Carnaval. Au total, 65 000 tonnes de neige ont été nécessaires à la construction de la Cour royale de Bonhomme. 

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark

«On voulait aussi augmenter la présence de Bonhomme qui est sur place toutes les deux heures», explique Anne-Julie Vallée, directrice de la programmation et de l’innovation du Carnaval de Québec. Les gens pourront donc se faire photographier plus facilement avec le Roi de la fête. 

Au fil du parcours, les visiteurs peuvent aussi admirer un mobile de jeux d’ombres géant.
Photo Simon Clark
Au fil du parcours, les visiteurs peuvent aussi admirer un mobile de jeux d’ombres géant.

Des symboles forts 

Dans cet environnement, l’équipe a voulu mettre en avant-plan les traditions du Carnaval et celles de l’hiver québécois. 

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark

Outre l’immense Château Frontenac, on retrouve des images phares comme le harfang des neiges, la course en canot et le traîneau à chiens. Une fois de plus, les équipes de la famille Lepire ont participé à l’installation. 

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark

D’un bout à l’autre, le public profitera d’un mobile de jeux d’ombres géant, des tours de glace, des alcôves givrées, un espace de détente près du feu, des effets sonore et lumineux et une expérience multimédia créée par Lucion Média, qui a adapté son ShadowPlay. 

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark

L’effigie est requise pour visiter la Cour royale, mais les enfants de sept ans et moins peuvent accéder aux sites gratuitement.

La pièce maîtresse de la Cour royale de Bonhomme est sans aucun doute le fameux Château Frontenac d’une hauteur de 30 pieds.
Photo Simon Clark