/news/provincial
Navigation

Défilé du Carnaval: les organisateurs promettent des correctifs

Les organisateurs ont fait leur mea culpa sur les « ratés » de samedi dernier

Défilé du Carnaval: les organisateurs promettent des correctifs
Photo Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Les organisateurs du Carnaval de Québec admettent que le défilé de samedi dernier a connu des «ratés» et assurent que des correctifs seront apportés à temps pour la prochaine édition.

«Depuis samedi soir, on est là-dessus», a indiqué le consultant du Carnaval, Daniel Gélinas, qui rencontrait la presse mardi, accompagné de la directrice générale de l’évènement Mélanie Raymond, pour faire le point sur le nouveau concept du défilé, présenté samedi dernier.

La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, et Daniel Gélinas, qui agit à titre de consultant.
Photo Stevens LeBlanc
La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, et Daniel Gélinas, qui agit à titre de consultant.

«On a constaté, comme le public, que samedi soir, il y avait des zones grises qu’on avait déjà identifiées en amont», a admis d’entrée de jeu M. Gélinas, responsable de la nouvelle vision du Carnaval 2019.

Pour expliquer le retard important qu’ont accusé certains chars allégoriques, M. Gélinas a expliqué qu’un «tableau» avait notamment été forcé de recommencer, alors qu’un autre a éprouvé des problèmes techniques après avoir accroché une branche. «Peut-être que ce n’était pas parfait, mais dans tout processus de création il n’y a jamais de perfection à la première prestation et surtout pas à la première répétition», a-t-il indiqué.

La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, et le consultant pour la nouvelle vision de l’événement, Daniel Gélinas, ont reconnu les lacunes du premier défilé. Ils affirment qu’ils seront en mesure d’offrir un prochain défilé de moins de 55 minutes, plus fluide et sans « temps morts », qui sera animé du début à la fin.
Photo Stevens LeBlanc
La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, et le consultant pour la nouvelle vision de l’événement, Daniel Gélinas, ont reconnu les lacunes du premier défilé. Ils affirment qu’ils seront en mesure d’offrir un prochain défilé de moins de 55 minutes, plus fluide et sans « temps morts », qui sera animé du début à la fin.

Pas de répétition

Le défilé de samedi dernier était vraisemblablement l’équivalent d’un coup de dés, alors qu’aucune répétition générale n’avait été effectuée au préalable, a-t-on appris. «Ça aurait été le fun de la faire, mais ça n’a pas été fait puisqu’il y avait une question de coûts derrière ça», a affirmé M. Gélinas.

 Malgré les critiques, la directrice générale Mélanie Raymond reste confiante que le nouveau défilé est un concept « audacieux et porteur ».

«Il n’y a personne qui a fait ça sur la planète cette affaire-là. Les gens de Québec devraient être contents qu’on essaie quelque chose de totalement nouveau malgré le fait que certains ont attendu trop longtemps ou n’ont pas aimé ça», a renchérit M. Gélinas.

Défilé du Carnaval: les organisateurs promettent des correctifs
Photo Stevens LeBlanc

Animation et fluidité

Les organisateurs affirment avoir fait leurs devoirs pour le défilé de samedi prochain. Ainsi, pour rendre l’évènement plus concis et fluide, les organisateurs ont ciblé «trois éléments de solution».

Ils comptent d’abord ramener la durée du défilé entre 45 et 55 minutes. La semaine dernière, le défilé s’est étiré au-delà d’une heure trente, en raison de plusieurs temps morts entre les prestations.  

De plus, l’animation sera désormais «en continu». «Chacun des cinq tableaux vont demeurer en mode animation musique durant tout le parcours», a précisé M. Gélinas, en ajoutant que les artistes seront également appelés à se rendre dans la rue pour animer la foule.

Puis, on assure que la «sonorisation globale» sur le circuit sera améliorée, afin de «s’assurer que tout le monde ait du son».