/news/green
Navigation

Peut-être la pire tempête de l’hiver à Québec

Coup d'oeil sur cet article

La tempête annoncée pour mardi soir et mercredi pourrait être la pire de l’hiver, selon Environnement Canada, mais l’hiver est loin d’être terminé, précise un météorologue.  

Écoles et routes fermées, déplacements difficiles, pannes électriques, vols annulés et travail à la maison, voilà le portrait qui risque de prendre forme pour mardi soir et mercredi alors que de 25 à 40 centimètres de neige sont prévus.   

Un avertissement de tempête hivernale est en vigueur pour les secteurs de Bellechasse, Côte-de-Beaupré–L’Île-d’Orléans, Lévis, Lotbinière, Portneuf, Québec, Saint-Lambert et Valcartier–Stoneham.   

Vents forts et poudrerie  

La neige débutera sur l’Outaouais et Montréal mardi après-midi, puis elle gagnera la région de Québec tard en soirée. Cette tempête sera accompagnée de vents forts qui produiront de la poudrerie rendant la visibilité presque nulle.   

Dans la région de Québec, aucune chute de neige n’a dépassé le seuil des 30 centimètres depuis le début de l’hiver 2018-2019.   

«Ça pourrait être la pire tempête de l’hiver jusqu’à maintenant, mais l’hiver est loin d’être terminé», souligne Simon Legault d’Environnement Canada.   

Les premiers flocons devraient tomber en fin de soirée vers 21 h alors qu’une quinzaine de centimètres seront déjà au sol mercredi matin.   

Trois centimètres à l’heure  

Au plus fort des précipitations, plus de trois centimètres à l’heure devraient s’accumuler, ce qui compliquera les opérations de déneigement.   

«On prévoit beaucoup de vent, parfois jusqu’à 80 km/h. Le fait d’éviter les déplacements pourrait être une sage décision», ajoute le météorologue.   

Même si la quantité de neige au sol semble impressionnante par endroits, le total de 558 centimètres de l’hiver 2008 est loin d’être menacé pour l’instant puisqu’il est tombé jusqu’ici environ 230 cm à Québec.   

Pour rattraper ce rythme, il faudrait recevoir près de 150 cm dans les 15 prochains jours. En mars 2008, la région avait aussi reçu 152 cm, suivi d’un autre 24 cm en avril.   

Selon MétéoMédia, 8 millions de Québécois risquent d’être touchés d’une manière ou d’une autre mercredi.   

Montréal et l’Estrie seront aussi durement frappés par des accumulations très importantes. Il y a un peu moins de deux ans, du 14 au 15 mars 2017, la grande région de Montréal avait reçu 39,1 cm et le blizzard avait provoqué le carambolage majeur de l’autoroute 13.