/finance/business
Navigation

Une application pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre

Les employés peuvent concevoir leur horaire de rêve sur leur téléphone

Après s’être spécialisé dans l’acquisition de talents avec Taleo, vendue pour 1,9 milliard $ en 2012, Martin Ouellet s’attaque maintenant à la gestion des horaires. L’application Voilà! permet aux employés d’accepter des quarts de travail et des demandes de remplacement à même leur téléphone intelligent.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Après s’être spécialisé dans l’acquisition de talents avec Taleo, vendue pour 1,9 milliard $ en 2012, Martin Ouellet s’attaque maintenant à la gestion des horaires. L’application Voilà! permet aux employés d’accepter des quarts de travail et des demandes de remplacement à même leur téléphone intelligent.

Coup d'oeil sur cet article

De gros noms de la restauration, mais aussi de la santé et de l’entretien d’immeubles sont séduits par l’idée d’un entrepreneur de Québec de donner aux employés le contrôle de leur horaire pour retenir une main-d’œuvre de plus en plus volatile.  

Au moyen d’une application simple et entièrement développée à Québec, les employeurs peuvent afficher les quarts de travail à combler à leur personnel. Les employés ont en retour la possibilité de construire leur horaire du bout des doigts.     

Théoriquement, avec cette solution baptisée Voilà!, la gestion des horaires peut se faire automatiquement, ou presque. L’employeur décide du degré de liberté octroyé aux travailleurs.     

«Ça devient un élément de recrutement. Ça attire le candidat à venir travailler, c’est plus flexible, et c’est très tendance pour les milléniaux aussi», fait remarquer son concepteur, Martin Ouellet.     

Officiellement lancée l’automne dernier, Voilà! compte déjà parmi ses clients des exploitants québécois de franchises comme McDonald’s, Scores et Mikes.     

Nouveau paradigme  

Celui qui a participé à la création de la société Taleo – vendue en 2012 pour 1,9 milliard $ à Oracle, une entreprise qui est devenue le leader mondial du recrutement par internet – n’hésite pas à dire que son nouveau projet pourrait connaître le même succès dans quelques années.     

«Les jeunes, ce n’est plus comme avant. Pour eux, c’est plus important la qualité de vie que le chèque de paie, pense-t-il. [...] Pour l’employeur, c’est un changement majeur de paradigme.»     

Après s’être spécialisé dans l’acquisition de talents avec Taleo, vendue pour 1,9 milliard $ en 2012, Martin Ouellet s’attaque maintenant à la gestion des horaires. L’application Voilà! permet aux employés d’accepter des quarts de travail et des demandes de remplacement à même leur téléphone intelligent.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

La pénurie de main-d’œuvre est telle que beaucoup d’employés insatisfaits des heures qu’on leur propose n’hésitent plus à démissionner du jour au lendemain, remarque-t-il.     

Avec un outil comme Voilà!, disponible avec les téléphones intelligents et via une plateforme Web, «tu as bien plus de chances de retenir ton monde», croit-il.     

Potentiel important  

À l’origine, Martin Ouellet voulait surtout simplifier la vie des gestionnaires, alors que «68 % des compagnies sont encore sur papier ou sur Excel pour faire leurs horaires au Canada».     

Son équipe d’une dizaine de personnes a mis en place des paramètres et des algorithmes pour être certaine que le bon employé travaille au bon moment et au bon endroit.     

Le logiciel peut même trouver des remplaçants à la dernière minute en envoyant des notifications aux employés répondant aux critères.     

Et les salariés voient s’afficher les quarts disponibles dans toutes les succursales de l’entreprise, ce qui permet d’optimiser la main-d’œuvre.     

«Ça touche un processus au niveau des ressources humaines qui est vraiment déficient, qui est archaïque, qui est time consuming et qui fait perdre beaucoup d’argent», assure celui qui a testé lui-même son idée sur les quelque 70 employés de Yoga Fitness, qu’il possède avec sa conjointe.     

Selon M. Ouellet, cette technologie a le potentiel d’intéresser toutes les industries où les horaires sont variables et qui fonctionnent avec des listes de rappel. Un marché qu’il évalue à 2,5 milliards de travailleurs dans le monde.    

Quelques clients de Voilà!        

  • Groupe Restos Plaisirs (Paris Grill, Cochon Dingue, Café du monde)    
  • Groupe D Resto (détient des franchises de Scores, Bâton Rouge, Mikes)    
  • La famille Auger (plus de 10 franchises McDonald’s dans la région de Québec et en Chaudière-Appalaches)    
  • GDI (entretien d’immeubles)    
  • Soins intermédiaires (placement en milieu de la santé)    
  • Centres Yoga Fitness