/portemonnaie/business
Navigation

Un magasin sportif doit fermer après avoir refusé de vendre du Nike

Un magasin sportif doit fermer après avoir refusé de vendre du Nike
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La polémique Kaepernick a fait une nouvelle «victime» dans le Colorado. Une boutique de sport avait refusé de vendre les produits de la marque Nike. Depuis, elle a fermé.

En effet, Prime Time Sports, un magasin de la ville de Colorado Springs a dû fermer ses portes après 20 ans d’exercice dans le domaine.

Un magasin sportif doit fermer après avoir refusé de vendre du Nike
AFP

Le propriétaire avait décidé de boycotter Nike suite au soutien de la marque envers Colin Kaepernick, joueur de football qui avait posé un genou à terre durant l’hymne national pour protester contre les violences policières à l’encontre des Afro-Américains.

La publicité montrait l’athlète avec une phrase qui disait : «Croyez en quelque chose. Même si cela signifie tout sacrifier pour elle». 

Comme d'autres, M. Martin, le propriétaire en question, a trouvé irrespectueuse la conduite de M. Kaepernick et a décidé de passer à l'acte pour ses convictions. «Je n'ai pas fléchi face au gros Nike et ses gros dollars», a-t-il déclaré à une chaîne de télévision locale. 

Un magasin sportif doit fermer après avoir refusé de vendre du Nike
Capture d'écran - chaine locale News13

Mais cela a eu de mauvaises conséquences sur son affaire. «Être un magasin de sport sans Nike, c’est comme être une station-service sans essence». En un mot, c’est impossible. En plus de la concurrence des ventes en ligne, le boycott de Nike a poussé la boutique à la fermeture. 

Le propriétaire de Prime Time Sports ne sait pas ce qu'il fera ensuite, mais il pense peut-être se lancer en politique.

Aurait-il dû au contraire sauver son établissement? 

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux