/news/currentevents
Navigation

Ils utilisent leur souffleuse pour éteindre un incendie d’auto

Des déneigeurs ont vu un véhicule en flammes près d’une station-service

Feu
Photo courtoisie Trois déneigeurs ont maîtrisé l’incendie d’une voiture dans une station-service de la route 117 à Prévost, dans les Laurentides, jeudi. 

Coup d'oeil sur cet article

PRÉVOST | Trois déneigeurs ont peut-être évité le pire en soufflant de la neige sur un véhicule en flammes qui se trouvait à quelques pieds des pompes à essence d’une station-service dans les Laurentides.

Mickael Longato-Monette, Marc-Antoine Labelle et Marc-Antoine Corbeil ne sont pas prêts d’oublier leur journée du jeudi 14 février. M. Longato-Monette, 21 ans, et M. Labelle, 29 ans, s’apprêtaient à reprendre du service au volant de leur déneigeuse après leur lunch.

Longato-Monette faisait le plein de son tracteur à une station-service sur la route 117 à Prévost.

Il a alors senti une forte odeur de fumée. « C’était étouffant, ça sentait très fort », a-t-il expliqué. Une épaisse fumée noire s’échappait d’un VUS Hyundai qui était immobilisé à une dizaine de pieds des pompes à essence.

L’automobiliste a sorti sa petite fille de trois mois du véhicule, avant de s’éloigner. Le déneigeur lui a alors demandé les clés pour éloigner le VUS des pompes.

Sous le capot

Feu
Photo courtoisie

C’est lorsqu’il a tenté de le démarrer que les flammes ont surgi du capot. Son collègue M. Labelle est revenu avec des extincteurs. Tous deux ont essayé d’éteindre le feu qui sévissait autour du moteur.

« On n’arrivait pas à ouvrir le capot, c’était brûlant et j’ai eu peur de me brûler au visage et aux mains », a raconté M. Longato-Monette.

Les pompiers étaient en route. La gérante de la station-service avait activé le système d’urgence qui bloque l’arrivée de l’essence aux pompes.

Banc de neige

Leur autre collègue, M. Corbeil, 38 ans, est arrivé avec sa déneigeuse. Il a alors pensé éteindre le brasier en soufflant de la neige sur le véhicule en flammes.

« À ce moment-là, le véhicule est devenu une boule de feu », a-t-il expliqué.

Il a commencé à souffler une partie d’un banc de neige sur le véhicule.

Les trois hommes affirment que ce sont les sapeurs, une fois sur place, qui ont véritablement éteint l’incendie.

« On l’a maîtrisé jusqu’à l’arrivée des pompiers, mais ce sont eux qui ont fini le boulot », a expliqué M. Labelle.

L’origine de l’incendie demeurait inconnue hier soir.

– En collaboration avec monjournal.ca