/news/provincial
Navigation

[PHOTOS] Deuxième défilé du Carnaval: «mission accomplie»

Après les critiques de la semaine dernière, les organisateurs sont satisfaits

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.

Coup d'oeil sur cet article

Pas de temps morts, plus de musique et aucun retard. Les organisateurs du Carnaval ont crié victoire à l’issue du deuxième défilé sur la Grande Allée, samedi.  

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

La dernière semaine a permis d’apporter des ajustements judicieux après un premier défilé très critiqué. Les «carnavaleux» réunis sur la Grande Allée sont cette fois repartis divertis et pas trop refroidis, eux qui ont été encore plus nombreux à s’agglutiner sur la Grande Allée pour festoyer avec Bonhomme.  

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

Sans être fondamentalement différente, la deuxième mouture était visiblement mieux rodée et plus animée, en ligne droite avec les correctifs nécessaires évoqués par les organisateurs en début de semaine.  

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

«On vous a dit qu’on allait travailler sur trois aspects à la suite du défilé de samedi dernier. [...] On peut dire mission accomplie», a lancé la directrice générale du Carnaval, Mélanie Raymond, visiblement ravie des ajustements.  

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

«Il y avait de l’animation constante. C’est ce qui manquait à la livraison, parce que le produit de base est fantastique, a observé Daniel Gélinas, qui agit à titre de consultant. Je pense qu’on a fini avec force.» 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

Ovation  

Les réactions de la foule tendaient à donner raison aux organisateurs. Pendant que certains s’émerveillaient des scènes pyrotechniques aussi impressionnantes que réconfortantes, d’autres montraient leur étonnement devant la foule compacte aux abords de la rue. Deux tableaux se sont même soldés par une ovation dans les gradins en fin de parcours.  

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

«À voir la réaction des gens dans la rue, on a notre cadeau ce soir», a réagi la directrice de la programmation et de l’innovation, Anne-Julie Vallée.  

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

La directrice générale, Mélanie Raymond, juge que «la réaction [du public] a été bonne» face aux changements apportés aux défilés. Sans s’avancer sur la forme qu’ils prendront, la «direction» actuelle fera «assurément» partie de l’élaboration des défilés en vue de la 61e édition du Carnaval de Québec en 2020. 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère

 

Le roi de la fête, Bonhomme en personne, a salué avec vigueurs les nombreux spectateurs à s’être déplacé.
Photo Didier Debusschère