/sports/hockey
Navigation

Retour aux sources pour Lafleur

Le Démon blond avait fait un malheur à ses trois passages au Tournoi pee-wee, entre 1962 et 1964

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il s’est écoulé 58 ans depuis la première participation de Guy Lafleur au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, son impact, lui, a traversé le temps.

De passage au Centre Vidéotron samedi, dans le cadre des festivités du 60e anniversaire de l’événement, Lafleur a été à même de constater que les plus férus du Tournoi pee-wee ont encore ses exploits bien en mémoire.

Parler de Guy Lafleur version pee-wee à ceux qui l’ont vu jouer à l’époque, entre 1962 et 1964, s’accompagne automatiquement d’étoiles dans les yeux et d’anecdotes spectaculaires. C’est inévitable.

Passez voir Ghislain Bérubé, le plus ancien bénévole du Tournoi, à son kiosque de souvenirs, et parlez-lui de Guy Lafleur. Vous comprendrez !

« Je l’ai vu tantôt quand je suis arrivé, les gens venaient me voir pour me parler des souvenirs qu’ils avaient de moi. C’est le fun, parce qu’on ne réalise pas en tant que joueur ce qu’on peut laisser aux amateurs. Encore moins à l’âge de dix ans ! Pour les gens, ça a été des moments magiques, mais pour nous aussi », a mentionné le Démon blond, qui a pris part à la mise au jeu protocolaire précédant la rencontre d’ouverture officielle mettant en vedettes les petits Remparts (voir autre texte).

Passage fracassant

Québec est en quelque sorte là où tout a commencé pour Lafleur. En trois participations au Tournoi pee-wee, il a remporté à chaque occasion les grands honneurs, une fois avec Rockland et à deux occasions avec Thurso.

Au total, il a marqué 48 buts, dont sept lors d’un match présenté le 5 février 1964 contre Rockland.

« Jouer au Colisée, devant 10 000 personnes, c’était impressionnant pour nous qui étions habitués à jouer devant 15 ou 20 personnes ! C’était un rêve. Après avoir vécu l’expérience en 1962, je me souviens d’avoir dit à mes amis à quel point c’était extraordinaire. Tu signes des autographes et tout, c’est spécial. »

Lafleur garde d’ailleurs des souvenirs bien précis de ses trois passages, notamment une photo prise avec Bonhomme Carnaval lors d’une visite avec ses coéquipiers, ainsi qu’une autre prise avec le grand Jean Béliveau, en 1964, après qu’il eut inscrit dix buts en deux rencontres.

Parti à 14 ans

Après sa troisième participation, l’un des membres fondateurs du Tournoi pee-wee, Paul Dumont, avait rencontré la famille de Lafleur afin de tenter de la convaincre de permettre au jeune hockeyeur de poursuivre son développement dans le hockey mineur, à Québec.

« J’étais le seul gars d’une famille de cinq enfants et mon père trouvait que j’étais trop jeune. Il voulait attendre. De 12 à 14 ans, j’ai braillé pour m’en venir ici, et à 14 ans, quand je suis arrivé, j’ai braillé pour retourner chez nous ! Mon père m’avait dit : “Tu as assez braillé, tu vas rester” », raconte-t-il en riant.

Le reste fait ensuite partie de l’histoire. Lafleur a porté les couleurs des As junior de Québec pendant deux saisons, puis celles des Remparts de Québec pendant deux ans, remportant au passage la coupe Memorial en 1971.

Il a par la suite bouclé la boucle en passant ses deux dernières saisons dans la LNH, entre 1989 et 1991, avec les Nordiques de Québec.

« J’ai pu terminer ma carrière là où elle avait commencé. C’était une belle opportunité. Québec aura toujours une place spéciale dans mon cœur. »

Les légendes portent bonheur aux favoris

Devant Guy Lafleur, Raymond Bourque et Marcel Dionne, les petits Remparts ont entamé leur parcours de la meilleure façon possible, samedi après-midi, avec une victoire par jeu blanc, 3-0, devant le Sokil de Kiev.

Malgré les présentations d’avant-match et l’importante foule présente pour ce match qui marquait l’ouverture officielle de la 60e édition du Tournoi pee-wee, les jeunes Remparts n’ont pas semblé trop nerveux. Ils ont dominé leurs adversaires 26-9 au chapitre des lancers.

Alexis Michaud, Étienne Lavallée et Marc-Olivier Roy ont fait bouger les cordages pour la formation dirigée par David Rodrigue.

« Une fois qu’on est embarqués sur la glace, qu’on a entendu la foule pour la première fois, c’était correct, a mentionné l’entraîneur. Au niveau de nos prises de décision, je voyais qu’on était moins calmes et on avait tendance à précipiter certains jeux. Malgré tout, dans l’ensemble, je suis content de la façon dont on est sortis. Au début du match, je leur ai parlé du stress et ils ne semblaient pas l’être. »

Victoire des filles

Le jeu blanc est allé à la fiche de Samuel Nadeau.

Les Remparts joueront leur prochain match jeudi à 18 h face au gagnant de la rencontre de mercredi matin entre les Gamblers du Wisconsin et les Islanders de New York.

Dans le match suivant, Équipe Québec féminin a rajouté à la bonne humeur de la foule présente en défaisant les Bulls de Tampa au compte de 3-1.

Encore une fois cette année, la formation féminine n’a pas eu beaucoup de temps pour créer une chimie.

Après un tournoi de sélection en décembre, regroupant deux équipes de filles provenant du hockey masculin, et huit autres équipes qui évoluent dans le nouveau pee-wee AAA féminin, les 34 meilleures ont été choisies pour la sélection finale.

Au total, 19 joueuses ont fait l’alignement final qui ne comptait que deux matchs et un entraînement ensemble avant celui de samedi.

« Je trouve qu’on est très bien équilibrées, a mentionné l’entraîneuse Caroline Ouellette. Nos défenseuses sont toutes très bonnes pour leur âge et on a de l’attaque sur nos trois trios. On a déjà une belle chimie qui s’installe. C’est la recette du succès. »

Les filles reprendront l’action jeudi prochain, 19 h 15.

Les résultats

AaA

  • Ducks Jr d’Anaheim 1
  • Devils du New Jersey 0

AAA

  • Rangers de New York 6
  • Detroit Compuware 1

AA-Élites

  • Islanders de New York 3
  • Stars de Syracuse 0

AAA

  • Wings Jr d’Adirondack 3
  • Rockets de Kelowna 10

AA-Élites

  • Remparts de Québec 3
  • Sokil Kiev 0

AA

  • Équipe Québec Féminin 3
  • Bulls Jr de Tampa 1

AAA

  • Islanders de Middlesex 5
  • Kings Jr de Los Angeles 2

AAA

  • Flyers de Philadelphie 2
  • Sabres Jr de Buffalo 3

AA

  • Wildcats de Moncton 0
  • Avalanche du Colorado 2

AA

  • Gothiques d’Amiens 0
  • Bruins Junior de Boston 7

AA

  • Team Doritos 2
  • EHC Munich 5

Les matchs de dimanche

Inter B

8 h |  Vasas Budapest c. Brûleurs de loups de Grenoble

AA-Élites

9 h 15 |  Blue Jackets de Columbus c. K&B Stars de Slovaquie

Inter B

10 h 30 |  Basques de Sept-Îles c. Firestorm de Guildford

Inter B

11 h 45 |  Veneto c. Ducs d’Angers

AA-Élites

13 h |  Nordiques de Québec c. Bears Jr. de Hershey

AAA

14 h 15 |  Canadiens de Montréal c. Wildcats de Whitby

AAA

15 h 30 |  Penguins Elite de Pittsburgh c. Team Maryland

AAA

16 h 45 |  Thunderbirds du Colorado c. Blues de St. Louis

Inter B

18 h |  Ice Crocs d’Australie c. Équipe Roumanie

AAA

19 h 15 |  99ers de Brantford c. Rangers Jr. de Mid Fairfield

AA-Élites

20 h 30 |  Selects Suisse Est c. Phantoms de Lehigh Valley