/finance/reer
Navigation

Utiliser le REER pour devenir propriétaire

Une option intéressante pour les personnes souhaitant acheter ou faire construire une maison sans mise de fonds

Le régime d’accession à la propriété (RAP) est un programme qui permet de retirer jusqu’à 25 000 $ dans une année de vos régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) pour acheter ou faire construire une habitation.
Photo Adobe Stock Le régime d’accession à la propriété (RAP) est un programme qui permet de retirer jusqu’à 25 000 $ dans une année de vos régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) pour acheter ou faire construire une habitation.

Coup d'oeil sur cet article

Le régime d’accès à la propriété (RAP) permet de retirer de l’argent de votre REER dans l’unique but de financer des rénovations. Toutefois, s’il est bien planifié, le RAP pourra également servir à rénover votre maison.

À la base, le régime d’accession à la propriété est prévu afin de vous aider à acquérir votre première propriété. Mais cela ne veut pas dire que l’argent retiré dans le cadre de ce régime ne peut pas servir à rénover votre nouvelle maison. Voici deux manières de faire qui pourraient vous être avantageuses.

1–Retournez la fiscalité à votre avantage

Si vous comptez acheter une propriété qui aura besoin de quelques rénovations, vous pourriez, dans les mois qui précèdent votre achat, maximiser autant que possible les cotisations à votre REER. Par la suite, vous utiliseriez le RAP afin d’acquérir votre propriété, tout en bénéficiant d’un remboursement d’impôt relatif à vos cotisations. Ce remboursement d’impôt (ou cette économie) vous aiderait alors à financer vos rénovations.

Par exemple, si vous cotisez à hauteur de 5000 $ à votre REER au cours de l’année d’imposition précédant votre achat et que votre taux d’imposition est d’environ 30 %, vous recevrez alors un remboursement d’impôts d’environ 1500 $ qui pourra être réutilisé pour rénover.

2– Séparez la mise

Dans cette deuxième option, vous « RAPez » votre REER, mais vous n’utilisez qu’une seule partie de l’argent retiré afin d’acheter votre maison. L’autre partie pourra servir à rénover. « Cette manière de faire est entièrement légale et n’entraîne aucune pénalité. Vous pouvez faire ce que vous voulez de l’argent retiré dans le cadre du RAP », explique Vicky Poulin, courtière immobilière hypothécaire chez Hypotheca.

Supposons que vous retirez le maximum permis, soit 25 000 $. Vous utilisez la moitié de cette somme (12 500 $) comme mise de fonds pour acheter votre maison. L’autre moitié pourrait servir à rénover maintenant ou éventuellement votre nouvelle maison.

Si vous préférez ne pas rénover dans l’immédiat, vous pouvez déposer cette somme dans votre CELI ; votre argent pourra ainsi fructifier à l’abri de l’impôt. Le moment venu, ce coussin pourra servir à faire des rénovations, ou encore à rembourser votre REER si vous ne souhaitez plus rénover.

Conseils

  • Si vous ne souhaitez pas rembourser de REER après l’avoir utilisé pour acheter et rénover votre première maison, il vaut mieux épargner en utilisant votre CELI. Celui-ci vous permettra d’accumuler votre mise de fonds ou un coussin pour d’éventuelles rénovations, tout en fructifiant à l’abri de l’impôt.
  • Les deux méthodes proposées dans ces articles requièrent un peu de planification. Il faut notamment laisser les fonds dans votre REER au moins 90 jours et prévoir un délai de quelques semaines suivant votre déclaration fiscale avant de recevoir un remboursement d’impôt.