/entertainment/lavoix
Navigation

«La Voix»: des visages connus aux auditions à l’aveugle

Christian Marc Gendron
Photo COURTOISIE Christian Marc Gendron

Coup d'oeil sur cet article

La seconde ronde des auditions à l’aveugle de La Voix a réservé, dimanche soir, quelques surprises avec l’arrivée de visages connus du public. Le pianiste-chanteur Christian Marc Gendron et l’ex-académicienne Sarah May Vézeau ont tenté leur chance devant les coachs. 

Après l'avoir embauché à titre de pianiste accompagnateur durant les préauditions l’été dernier, la production de La Voix a proposé à Christian Marc Gendron de jouer le jeu. «Je ne m’attendais pas du tout à ça, a-t-il confié en entrevue. Je me suis laissé embarquer là-dedans pour l’équipe, parce qu’ils sont tous vraiment gentils et ils prennent bien soin des candidats.» 

La carrière de l'artiste va bien. Il est actuellement en tournée de supplémentaires avec son spectacle Piano Man Expérience, mais il pense que La Voix peut lui apporter quelque chose d’autre. 

«Les gens me demandent souvent pourquoi je n’essaie pas de faire La Voix. J’ai l’impression que pour le grand public, un passage dans cette émission est comme une reconnaissance. C’est un symbole de réussite. Je me dis que je vais juste aller chercher les gens qui ne me connaissent pas encore.» 

Christian Marc Gendron connaissait la plupart des coachs depuis de nombreuses années avant de les voir se retourner pendant sa prestation. 

«J’ai écrit des chansons pour de nombreux albums sur lesquels Marc Dupré a travaillé, j’ai même fait les choeurs sur un de ses disques. Lapointe, je le connais depuis longtemps. Alex, on se côtoie sur différents plateaux télé.» 

Mais s’il a choisi Lara Fabian, c’est justement parce qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés. «J’étais ravi de ce que les autres coachs m’ont dit, ça m’a vraiment touché. Je ne pensais pas que ça allait être aussi gentil, j’étais très flatté. Mais j’ai choisi Lara parce que je ne la connaissais pas, mais aussi pour son rayonnement international.» 

Ancienne académicienne 

En 2012, Sarah May Vézeau a participé à Star Académie. Elle a ensuite enchainé les petits contrats. «Je n’avais pas le même âge, ni la même expérience, avoue-t-elle. Beaucoup de choses ont changé depuis. Je suis devenue maman d’un petit garçon qui a maintenant 18 mois. J’ai plus de maturité, mais j’ai toujours le même désir de chanter, de faire de la musique et de rendre les gens heureux.» 

La maternité l’a fait évoluer et elle affirme ne plus voir les paroles de certaines chansons de la même manière. «Je vis et ressens beaucoup de plus de choses. Il y a des chansons de Céline comme Les petits pieds de Léa qui me touchent aussi beaucoup plus. Je suis plus empathique et plus sensible.» 

Alex Nevsky est le seul coach à s’être retourné pour elle, mais c’était celui qu’elle voulait. «Alex est original, il ne voit pas les choses comme tout le monde. En tant qu’auteur-compositeur, il arrive toujours à trouver un angle différent, comme si c’est lui qui avait écrit la chanson. Comme je suis juste interprète, il peut m’ouvrir de nouvelles portes. Je pense qu’il va être de bon conseil.» 

Mélissa Ouimet: une chanteuse tenace 

Il y a quatre ans, Mélissa Ouimet avait tenté sa chance, sans succès, aux auditions à l’aveugle de La Voix. Elle a ensuite fait paraître deux albums de chansons originales, avant de revenir cette année, avec beaucoup plus d’expérience. 

«Il y a quatre ans, ce n’était pas le bon moment pour moi, je n’en étais pas là. C’est correct, car j’ai appris. Sur le coup, ça nous remue, mais j’ai pu rebondir. J’ai continué à faire de la musique. Cette année, j’étais curieuse, j’avais aussi envie que les gens apprennent à me connaître. Je voulais leur montrer qui je suis et aller à leur rencontre.» 

Son amoureux, le chanteur Bruno Labrie, l’accompagne dans sa démarche. Elle a choisi de poursuivre l’aventure avec Marc Dupré, d’abord parce qu’il la fait rire. 

«Je pense qu’on se ressemble. Il est très passionné et attentionné. Marc est à l’écoute des candidats qui travaillent avec lui. C’est ce que je ressentais à l’intérieur de moi, mon intuition me disait d’y aller avec lui.» 

Jacques Comeau: un coup de pouce attendu 

Accompagnant sa fille Josiane pour son audition à l’aveugle, Jacques Comeau ne se doutait pas que c’est plutôt lui qui allait faire retourner les fauteuils des coachs. 

«Quand Charles m’a proposé de passer l’audition, j’ai eu toute une surprise, ça allait vite dans ma tête. De mon enfance jusqu’à maintenant, tout est repassé dans ma tête. C’était une opportunité et une chance unique qu’il m’offrait. En même temps, j’ai aussi pensé à ma responsabilité de père, de subvenir aux besoins de ma famille. Plein de questions se sont bousculées dans ma tête, mais au fond de moi, je savais que je ne pouvais pas manquer cette opportunité-là.» 

Même s’il a un emploi permanent dans une compagnie, Jacques poursuit une carrière musicale en parallèle. «La raison pour laquelle j’ai choisi de continuer avec Éric, c’est qu'il m’a fait découvrir le rock en français. Sa manière de chanter a été un exemple pour moi, et son guitariste a beaucoup influencé mon jeu. Éric va aussi peut-être m’aider à aller faire autre chose que je n’ose pas pour le moment.» 

Jordan Levesque: premier concours de chant 

Jordan Levesque est un professionnel de la chanson. Il a étudié en chant, il a déroché un baccalauréat en chant et est maintenant prof de musique au primaire. 

«La Voix est mon premier concours de chant à vie. Je n’en ai jamais fait avant, ce n’est absolument pas le genre de choses que je recherche. Prouver que je chante bien, ce n’est pas une motivation pour moi. Mais j’ai décidé que je me lançais cette année avec La Voix par curiosité.» 

Doublure d’Antoine Bertrand sur le plateau de la série «Les pays d’en haut», Jordan se concentre d’abord et avant tout sur sa voix. «Je ne joue pas de musique. Mon seul instrument, c’est ma voix. Je n’écris aucune chanson, je ne compose pas, je fais simplement de l’arrangement musical. J’ai perdu le goût d’être musicien, parce que je préfère être sur scène et chanter.» 

Son association avec Marc Dupré lui semblait naturelle. «C’est une décision qui venait de mon cœur. Avant d’aller aux préauditions, je savais que ce serait avec lui que je continuerais l’aventure. C’est un instinct. Professionnellement, c’est celui qui me rejoint le plus. Je me disais que ça cliquerait entre nous, c’est un gars très humain et drôle.» 

Les ajouts aux équipes 

Équipe Lara Fabian 

Christian Marc Gendron, 42 ans, Saint-Jérôme 

Laura Elena Gonzalez, 28 ans, Laval 

Équipe Marc Dupré 

Jordan Levesque, 26 ans, Baie-Comeau 

Mélissa Ouimet, 33 ans, St-Albert 

Équipe Éric Lapointe 

Jacques Comeau, 41 ans, Dieppe (Nouveau-Brunswick) 

Louise Lapointe, 55 ans, Rawdon 

Colin Moore, 39 ans, Montréal 

Équipe Alex Nevsky 

Orlanda Gagnon, 21 ans, Terrebonne 

Sarah May Vézeau, 26 ans, Repentigny

Un balado

La Voix s'écoute aussi en balado cette saison. Découvrez les coulisses de l'émission grâce au balado de QUB radio, La Voix à l'aveugle.

Le 1er épisode

Le 2e épisode