/entertainment/movies
Navigation

Cinq films à voir aux RVCQ

Coup d'oeil sur cet article

La 37e édition des Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ), qui prend son envol mercredi soir, propose une sélection de plus de 300 films dont plusieurs seront présentés en première mondiale. En voici cinq à ne pas manquer :

Nous sommes Gold

Photo courtoisie

Six ans après la sortie de l’excellent Chasse au Godard d’Abbittibbi, le cinéaste Éric Morin propose un nouveau film qu’il a tourné en partie en Abitibi. Nous sommes Gold suit le parcours d’une jeune femme (Monia Chokri) qui revient dans sa ville natale dix ans après la mort tragique de ses parents dans une catastrophe minière. Elle renouera avec le groupe rock Gold qui est formé par deux de ses amis d’enfance. Présenté le 28 février à 18 h 45 au Cinéma Quartier Latin.

Avant qu’on explose

Photo courtoisie, Christal Films

C’est avec une comédie d’ados à la Superbad que s’ouvrent les Rendez-vous du cinéma québécois mercredi soir au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Premier long métrage du réalisateur Rémi St-Michel, Avant qu’on explose relate les efforts désespérés d’un adolescent de Baie-Saint-Paul qui s’est donné le défi avec ses amis de perdre sa virginité avant qu’une Troisième Guerre mondiale n’éclate. Avec Étienne Galloy, Will Murphy, Madani Tall et Antoine Olivier Pilon.

Cassy

Photo courtoisie

Le cinéaste montréalais Noël Mitrani (Sur la trace d’Igor Rizzi) a confié le rôle principal de ce nouveau film indépendant à sa fille Natacha, qui se glisse dans la peau d’une fillette de neuf ans, butée, renfermée et en colère. Ayant récemment perdu sa mère dans un accident mystérieux, elle retrouvera un semblant de bonheur auprès d’une professeure de chant. Présenté en première mondiale samedi à 11 h à la Cinémathèque québécoise.

La Fille du cratère

Photo courtoisie

Produit par l’ONF, ce documentaire de Nadine Beaudet et Danic Champoux propose de nous faire découvrir une femme d’exception, Yolande Simard, qui a été la grande complice et l’amoureuse du cinéaste et poète Pierre Perrault, puis qui a été au cœur de l’œuvre du coréalisateur du mythique Pour la suite du monde. Présenté en première mondiale le 25 février à 18 h au Cinéma Quartier Latin.

La Fin des terres

Photo courtoisie

Dans cet essai documentaire, le réalisateur Loic Darses (Elle pis son char) s’intéresse à la conscience politique et identitaire de notre époque à travers les points de vue de 17 jeunes issus de la génération des 18-30 ans, soit les fameux milléniaux. Le film sera présenté en clôture du festival, le 2 mars à 19 h au Cinéma Quartier Latin.