/news/politics
Navigation

Québec solidaire dénoncé pour son racisme envers les Chinois

La députée de Québec solidaire Émilise Lessard-Therrien
PHOTO D'ARCHIVES AGENCE QMI, JOËL LEMAY La députée de Québec solidaire Émilise Lessard-Therrien

Coup d'oeil sur cet article

 Québec solidaire et sa députée Émilise Lessard-Therrien sont accusés d’avoir invoqué le péril jaune en parlant de «prédateurs» chinois à la recherche de terres agricoles, selon un organisme de défense des Chinois du Québec, et ils doivent maintenant s’excuser pour leurs propos. 

 «Nous demandons à la direction de Québec solidaire de dénoncer cette prise de position arriérée et raciste qui vise les Chinois et demandons des excuses pour tous les Sino-Québécois», déplore Sau Mei Chiu, porte-parole de l’organisme Chinois progressiste du Québec. 

  • ÉCOUTEZ l’entrevue de Sau Mei Chiu à Dutrizac de 6 à 9: 

 Mme Chiu, elle-même une ancienne candidate de Québec solidaire, dénonce les propos tenus par Émilise Lessard-Therrien, la porte-parole de QS en matière d’agriculture, qui met en garde contre les «prédateurs» chinois en quête de terres agricoles. 

 Prédateurs chinois 

 «Ils se promènent dans les rangs, ils préparent le terrain pour venir éventuellement, ils font beaucoup de représentation. On les appelle entre nous les “prédateurs”. Ce sont des prédateurs de terres agricoles, et on les voit, on le sent», a affirmé Émilise Lessard-Therrien dans La vie agricole la semaine dernière. 

 La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue a dit «qu’une terre en friche a toujours le potentiel d’être cultivée à nouveau, mais une terre qui appartient à la Chine risque de ne plus jamais nourrir de Québécois». 

 Mme Chiu déplore cette sortie. «Je pense que sa vision d’achat de terre, ça provoque encore une fois le concept du péril jaune, qui, historiquement, est une expression utilisée pour alimenter la xénophobie», a-t-elle souligné. 

 «Le mot prédateur? Sérieux? Elle est en train de faire des équivalences avec des choses tellement haineuses, comme des prédateurs sexuels», a-t-elle ajouté. 

 Elle demande maintenant à Québec solidaire de donner à ses députés une formation sur le vivre ensemble. «Je comprends que c’est un parti de jeunes et que Mme Lessard-Therrien est une jeune députée, mais il doit y avoir des formations de base pour tous les élus. Comment ça se fait, qu’ils ne reçoivent aucune formation, alors qu’ils se vantent d’être inclusifs?» a-t-elle déploré. 

 Pas juste les investisseurs chinois 

 De son côté, Québec solidaire a souligné qu’il s’inquiétait non seulement des investisseurs chinois, mais de tous les investisseurs internationaux. «Oui, nous, à Québec solidaire ça nous préoccupe, et pas juste les investisseurs chinois, qu’ils viennent de n’importe où sur la planète. Notre préoccupation, c’est de dire qu’est-ce qu’on fait avec notre terre agricole», a indiqué Manon Massé. «Les gens ne sont même plus capables d’acheter leur propre terre, familiale ou autre», a-t-elle ajouté. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.