/news/green
Navigation

Le complexe de gaz naturel liquéfié de Saguenay émettrait le moins de GES au monde

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Le complexe de gaz naturel liquéfié (GNL) en projet à Saguenay serait celui qui émettrait le moins de gaz à effet de serre (GES) au monde. 

C’est du moins ce que soutient GNL-Québec dans son étude d’impact environnemental portant sur son projet de 9 milliards $, appelé Énergie Saguenay. 

La brique de 4000 pages mentionne également que le gaz naturel liquéfié produit par l’usine serait le plus vert de la planète. La construction des installations débuterait en 2020 et la production du gaz commencerait en 2025. La durée de vie de l’usine serait de 25 ans. 

GNL-Québec affirme que c’est l’utilisation de l’hydroélectricité qui lui permet de réduire les impacts. L’entreprise a l’objectif de rendre cette usine carboneutre, la seule qui pourrait se targuer de ce titre à travers le monde. 

L’étude a aussi une vision globale des GES. GNL-Québec estime que si elle exportait 60 % de sa production en Asie et en Europe, cela permettrait de réduire de 28 millions de tonnes métriques par année les GES dans le monde parce que son gaz naturel liquéfié remplacerait alors des sources d’énergie plus polluantes, comme le charbon et le pétrole. 

Trois ou quatre navires par semaine 

Pour le transport maritime, l’entreprise prévoit le passage de trois ou quatre navires par semaine sur la rivière Saguenay. Elle utiliserait un type de navire sécuritaire qui n’a jamais connu d’accident. Un tracé serait aussi établi et leur vitesse de navigation serait réduite. 

Sur le plan sonore, le complexe saguenéen produirait 45 décibels (dB), l’équivalent d’un restaurant tranquille, indique GNL-Québec. 

La compagnie a déposé son étude aux autorités provinciales et fédérales. Elle promet de poursuivre les consultations populaires afin de bonifier son projet.