/entertainment/stage
Navigation

«On va tous mourir»: Paquin, Boudreault et Denoncourt rient de la mort

«On va tous mourir»: Paquin, Boudreault et Denoncourt rient de la mort
Chantal Poirier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Laurent Paquin retourne au théâtre. Deux ans après avoir prêté ses traits à La Duchesse pour la nouvelle version de Demain matin, Montréal m'attend mise en scène par René Richard Cyr, il tiendra la vedette d'On va tous mourir, cette fois sous la direction de Serge Denoncourt.

Tout comme le dramaturge Simon Boudreault avec qui il a écrit l'œuvre, le populaire humoriste sera en vedette de cette comédie à sketchs qui tiendra l'affiche du National, à Montréal, du 4 au 20 juillet, dans le cadre de la 37e édition du festival Juste pour rire.

D'une durée de quelque 90 minutes, la pièce sera composée d'un vingtaine de saynètes comiques portée par une quarantaine de personnages, tous joués par le duo Paquin-Boudreault, deux artistes qui se connaissent depuis le cégep, soit avant le début de leur carrière respective.

Prendre la mort de vitesse

Avec cette nouvelle création, la mort en prendra pour son rhume, si on en croit Serge Denoncourt. «Il y a “mourir de peur” et puis “mourir de rire”. Il y a “mourir de froid”, “mourir de honte” puis “mourir à petit feu”. Et puisqu’il faudra mourir un jour, j’ai eu envie de me joindre à Laurent et Simon afin de prendre une longueur d’avance et de me foutre de sa gueule, (la mort) avant qu’elle ne se foute de la mienne», précise le metteur en scène dans un communiqué.

Les billets pour voir On va tous mourir sont déjà en vente au www.hahaha.com.

Entre les différentes représentations de la comédie, Laurent Paquin montera sur la scène de la salle Ludger-Duvernay du Monument-National, à Montréal, afin d'y présenter le spectacle Le Cabaret à Laurent les 13 et 14 juillet, à raison de deux rendez-vous par soir.