/investigations/techno
Navigation

Lobby informatique: le gouvernement caquiste se défend

Le ministre Christian Dubé affirme que le déploiement du dossier clinique informatique est suspendu

Le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé
Photo Simon Clark Le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé

Coup d'oeil sur cet article

 Le président du Conseil du trésor Christian Dubé nie que le gouvernement Legault a cédé aux lobbys de l’informatique dans le Dossier clinique informatisé.  

 Le 20 décembre dernier, une lettre signée par le sous-ministre de la Santé Yvan Gendron et obtenue par notre Bureau d’enquête, mentionnait que «monsieur Lionel Carmant a fait part de son ouverture à l’égard de maintenir en fonction plus d’un dossier clinique informatisé (DCI) dans le réseau de la Santé».  

 Un DCI permet de rendre accessibles au personnel soignant, en temps réel, les multiples informations d’un patient, comme ses résultats d’examens et ses médicaments sous ordonnance.  

 Le sous-ministre indiquait également «qu’à la suite de cette annonce, une nouvelle stratégie d’information du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) doit être mise en place» et que des consignes «doivent être respectées».  

 Parmi ces consignes, il est indiqué «qu’en plus de Cristal-Net, les DCI OACIS [TÉLUS], Quadramed et Purkinje pourront être utilisés dans le RSSS» (voir la lettre à la fin du texte).  

 Cette annonce venait annuler une décision des libéraux d’opter uniquement pour un logiciel appartenant aux Québécois, Cristal-Net.  

 Suspendu  

 Une annonce qui a fait bondir l’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Selon lui, le gouvernement Legault s'est «aplati» devant le lobby informatique.  

 En réaction à l’attaque de son adversaire politique, le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a affirmé hier que le déploiement du Dossier clinique informatisé (DCI) uniforme Cristal-Net n’était pas annulé, mais suspendu.  

 Une directive qui contredit celle envoyée à tous les établissements de santé, à la suite d’une rencontre en haut lieu avec Lionel Carmant.  

 «Nous souhaitons nous assurer que la décision prise par les libéraux représente bel et bien la meilleure option en termes de coûts et de bénéfices», a mentionné M. Dubé lors d’un point de presse.  

 «Le gouvernement a bien choisi de suspendre le déploiement mur à mur du dossier clinique informatisé».  

 Tourmente  

 Notre Bureau d’enquête dévoilait hier que le Dossier clinique informatisé (DCI) était encore dans la tourmente.  

 En 2015, les libéraux ont annoncé que la solution informatique Cristal-Net, propriété de Québec, deviendrait obligatoire. Ils souhaitaient qu’un seul logiciel soit déployé à faible coût dans les 34 établissements du territoire, afin d’«uniformiser les pratiques au sein du réseau» et de rendre les informations compatibles d’un hôpital à l’autre.  

 Or, le nouveau ministre délégué, Lionel Carmant, a rejeté cette solution unique, selon la missive envoyée au réseau de la santé.  

 «Notre deal-maker national [le premier ministre François Legault] a donné comme consigne à son ministre délégué de se livrer corps, âme et argent à l’entreprise. Ça, en soi, c’est scandaleux», a répliqué l’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette.   

 

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.