/weekend
Navigation

Avoir à chercher la vérité sur ses origines

Avoir à chercher la vérité sur ses origines
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le Café-Théâtre de Chambly présentera prochainement une nouvelle mise en scène de la pièce Incendies de Wajdi Mouawad, une histoire des plus dramatiques, qui a également fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2010 par Denis Villeneuve.

« C’est une pièce qui m’avait beaucoup touché lorsque je l’ai vu », confie la metteure en scène Mariève Guérin qui a proposé cette pièce à la direction artistique du Café-Théâtre de Chambly qui célèbre leur 30e anniversaire cette année.

« C’est très dramatique, mais aussi très beau. »

Dans cette nouvelle mouture, on a choisi de demeurer beaucoup plus fidèle à la pièce de théâtre originale de 2003, plutôt que l’adaptation cinématographique de Denis Villeneuve. « Dans le film, on retrouve beaucoup de variations, qui sont difficiles à représenter sur scène », explique Mariève Guérin.

Parmi les enjeux, les conflits religieux entre musulmans et chrétiens. « C’est énormément d’actualité », fait remarquer la metteure en scène.

Deux jumeaux

L’histoire tourne autour des deux jumeaux, Jeanne et Simon, au moment du décès de leur mère, Nawal, lors de la lecture du testament. Un terrible choc les attend. Ils apprendront d’abord qu’ils ont un frère, dont il ignorait l’existence. « En plus, ils doivent remettre des lettres à leur père qu’ils croyaient mort », révèle la metteure en scène.

Évidemment, ils se questionneront à savoir qui est leur père. À partir de là, ils entreront dans un tourbillon qui les mènera à voyager jusqu’au Liban, pays d’origine de l’auteur.

« La pièce est campée au Québec, avec des retours dans le temps au Liban », précise-t-elle.

Déjà on peut dire que Nawal, une femme chrétienne qui vivait au Liban avant de s’installer au Canada a été forcée d’abandonner son premier fils à la naissance pour la simple raison que le père était de confession musulmane. C’est sans compter qu’elle aura passé 15 ans en prison pour meurtre. C’est là qu’elle tombera enceinte des jumeaux. Mais il y aura bien pire encore...

Destin tragique

Les deux jumeaux vont finalement comprendre le destin tragique qu’a connu leur mère. Incapable de leur raconter son terrible parcours, elle a préféré que ses jumeaux découvrent par eux-mêmes ce qu’elle avait vécu. « Selon la mère, certaines vérités ne peuvent être dites et peuvent seulement être découvertes », souligne Mariève Guérin.

Au moment où les jumeaux découvriront ce que leur mère a vécu, le choc sera terrible.

« C’est ce qui est très touchant dans cette pièce », estime la metteure en scène.

Lorsque la mère a elle-même découvert la vérité sur l’identité du père de ses enfants, elle est demeurée muette. « Elle n’a pas parlé pendant cinq ans avant sa mort », ajoute-t-elle.

Outre le destin tragique, la pièce compte aussi des moments plus légers, voire même drôles, notamment en lien avec le notaire, qui est au courant du tragique secret de Nawal.

Pour ajouter une ambiance particulière, on a pensé à intégrer à la mise en scène des projections vidéo. « Nous avons nous-mêmes tourné les scènes. On travaille depuis l’été dernier sur ce projet», conclut-elle.

Incendies

Auteur : Wajdi Mouawad

Mise en scène : Mariève Guérin

Distribution : Jonathan Cortes, Luc Fréchette, Marion Leduc, Cindy Hunter, Daniel Lachance, Alexis Lebel, Émilie Marcil, Clermont Perron, Kevin Rodrigue, Amélie Roy et Mélanie Roy

Du 1er au 30 mars

Au Café-Théâtre de Chambly