/news/currentevents
Navigation

Libération conditionnelle totale pour le fraudeur Steeve Duchesne

Steeve Duchesne
Photo tirée de Facebook Steeve Duchesne

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Le fraudeur Steeve Duchesne ne retournera plus au pénitencier. Il vient d'obtenir une libération conditionnelle totale après avoir été condamné à trois ans de détention en janvier 2018. Il aura passé huit mois derrière les barreaux.

L’individu âgé de 50 ans a subtilisé plus de 560 000 $ à 13 victimes, la plupart qu’il avait connu alors qu’il travaillait avec elles à l’ancienne usine Graphic Packaging de Jonquière.

La Commission des libérations conditionnelles estime qu'il a eu un cheminement positif et constructif depuis sa condamnation. Mais Steeve Duchesne vit un stress. Le fraudeur est maintenant inquiet d'avoir à rembourser un montant important.

La Commission note que l'homme a entamé des démarches auprès d'un syndic de faillite pour repartir sur de nouvelles bases. Il est conscient que la faillite n'effacera pas l'ordonnance de la Cour de rembourser les sommes fraudées après sa sortie du pénitencier. Les finances constituent donc un facteur de stress pour Duchesne, écrit la Commission.

Même si 12 de ses victimes viennent d'être indemnisées à 100 % par l'Autorité des marchés financiers, l'AMF va se tourner maintenant vers le fraudeur pour être remboursée. L'organisme a déjà un jugement en main où elle a 10 ans pour que Steeve Duchesne lui rembourse 311 000 $, versés à neuf de ses victimes.

Pour sa libération, Duchesne devra respecter cinq conditions, dont accomplir huit heures de bénévolat par semaine auprès de clientèles démunies ou diminuées physiquement. La Commission veut ainsi qu'il prenne conscience des torts qu'il a causés avec un geste réparateur pour la société.