/news/currentevents
Navigation

Un ex-policier condamné réclame un nouveau procès

Couplable de trafic de drogue, il invoque l’incompétence de son avocat

L’ex-policier Jean-Bernard Lajoie au palais de justice de Québec en mai 2017.
Photo d'archives L’ex-policier Jean-Bernard Lajoie au palais de justice de Québec en mai 2017.

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-policier déchu Jean-Bernard Lajoie, déclaré coupable en octobre d’abus de confiance et de trafic de cocaïne, s’adresse à la Cour d’appel pour avoir droit à un nouveau procès, invoquant « l’incompétence » de son avocat, Jean-Roch Parent.

Lajoie est désormais représenté par Me Charles Levasseur. Dans sa requête déposée vendredi, le condamné écrit qu’il « entend soumettre à la Cour que la conduite de son procureur [Parent] et la conduite de sa défense en première instance l’ont privé d’un procès juste et équitable et d’une défense pleine et entière ».

Il demande à la Cour d’appel de pouvoir déposer une preuve nouvelle pour appuyer ses prétentions et pour démontrer le préjudice qu’il estime avoir subi. 

Manque de communication

Lajoie soutient notamment que Parent ne lui a pas « transmis les offres de règlement [faites par la poursuite dans le cadre des procédures] de façon déontologique » et que « le manque de communication et de disponibilité de Me Parent a entraîné un grave manque dans la préparation de son procès ».

Parent, radié provisoirement du Barreau depuis janvier pour des propos ou gestes inappropriés en salle de cour, nie les allégations.

« J’ai des preuves documentaires qui contredisent ses prétentions », s’est-il défendu, joint par Le Journal.

Puisque le délai de 30 jours pour porter le verdict en appel est expiré, l’avocat de Lajoie demande à la Cour de le proroger.

Jean-Roch Parent
Photo JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS
Jean-Roch Parent

Pour expliquer ce délai pour le dépôt des requêtes, Me Levasseur invoque notamment le procès devant jury de Parent, qui a été déclaré coupable le 20 février d’entrave et d’intimidation à l’endroit de deux policiers.

Il écrit avoir volontairement retardé le dépôt pour « ne pas interférer avec le procès » et risquer de compromettre « le droit de Parent à une défense pleine et entière ».

 Rappelons que Lajoie a reçu une peine de 10 mois de prison jeudi pour l’ensemble de ses dossiers, dont ceux pour lesquels il en appelle du verdict.